Cellou Dalein sur l’affaire Kaporo rails : «même une armée d’occupation ne peut pas se comporter de la sorte»

0
Cellou Dalein Diallo, président de l'Ufdg Guinée

Après plus d’un mois, Cellou Dalein Diallo a présidé ce samedi 9 mars 2019 l’Assemblée générale de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Les opérations de déguerpissement de Kaporo Rails ont été largement commentées par le président de l’UFDG.

Le chef de file de l’opposition estime que ces opérations ont des visées politiques et communautaristes : « ici c’est Alpha Condé qui décide d’humilier les gens, de détruire leurs maisons, les écoles,  les centres de santé. Pourquoi ? Ce n’est pas pour la récupération des terres, c’est le combat contre l’UFDG, ses militants, parce qu’on sait Ratoma c’est le fief de l’UFDG et on sait qu’il y a une communauté détestée qui habite là-bas. On aurait dû obtenir le résultat si c’est le déguerpissement pour cause d’utilité publique. On aurait pu prendre des dispositions parce que c’est des fils du pays. On aurait dû négocier trouver quelque chose, le recaser dans des domaines même éloignés de Conakry, même à 100 km de la ville. Trouver un montant symbolique ou forfaitaire pour dire ‘’écouter pour cause d’utilité publique vous devez déguerpir de là’’. Passer par le dialogue et la concertation. Mais même une armée d’occupation ne peut pas se comporter comme ça avec des êtres humains. C’est Alpha Condé qui peut faire ça. Mettre les enfants dehors sans abris, sans nourriture, sans école, alors que le premier recours du citoyen en cas de difficultés, c’est l’Etat. Mais c’est l’Etat qui est à  l’origine de l’insécurité, de la destruction des maisons […]. Ici c’est l’Etat qui crée cette situation. M. Alpha Condé,  je vous l’ai toujours dit ici, n’est pas à la hauteur de la fonction présidentielle. Un président de la République doit veiller à la sécurité de ses citoyens. »

Cellou Dalein Diallo accuse Alpha Condé de casser les maisons des gens dont il aurait tué les enfants : « il a fait assassiner 103 de nos enfants qui n’ont pas eu droit à la justice, et maintenant il vient les chasser de leurs logements. »

Selon le président de l’UFDG, la majorité des occupants de Kaporo Rails y étaient avant le décret de 1989 : « Beaucoup d’entre eux habitaient là-bas avant que le décret déclarant la zone réservée ne soit pris. Ils étaient là avant et l’Etat n’a rien fait pour empêcher à  ce que les gens s’installent […]. C’est une calamité créée par l’Etat qui devrait être le premier à secourir les citoyens. L’Etat aurait dû prendre des dispositions pour montrer son attachement au respect de la dignité humaine, mais il voulait humilier les gens. C’est l’humiliation, aucun effort n’a été fait de sensibilisation,  de persuasion. Mais c’est parce que la volonté d’Alpha Condé c’est d’humilier les gens, montrer qu’ils ne peuvent rien et qu’il a tous les pouvoirs. Mais Dieu est Grand. »

Puis il demande aux militants de s’armer de courage : « Nous devons continuer notre combat pour débarrasser la Guinée de ces hommes sans foi ni loi, qui n’ont pas pitié. Ce n’est pas acceptable. »

Il rassure les victimes que l’UFDG sera toujours à leurs côtés: «que les citoyens qui sont victimes de cette calamité créée par l’Etat, sachent que nous sommes de cœur avec eux. Nous allons continuer à mobiliser nos efforts pour les aider, pour atténuer leur souffrance. Certes, ils ont perdu leurs maisons, c’est dur. Mais ils ont été humiliés. C’est très difficile de réparer une humiliation. On les a traités comme des délinquants. Pourtant ce sont des paisibles citoyens dont certains habitaient là bien avant le schéma directeur de la ville de Conakry. »

Guineenews

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici