Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Cellou Dalein Diallo, l’empereur guinéen qui promet le paradis au capitaine Moussa Dadis Camara!

Devant une foule de militants transportés pour la plupart dans des camions de transport de bétail à N’Zérékoré par les responsables locaux de sa formation politique afin de faire croire aux gens que cette ville est tombée sous son charme, le Leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) promet le retour du fils prodige de Koulé, si par miracle le Peuple de Guinée jetait son dévolu sur lui le 18 Octobre prochain.

Quelle insulte à l’intelligence des populations de la région forestière!

Lui qui se fait passer présentement pour un homme ayant un grand sens du pardon, fait partie de ceux-là même qui en veulent à mort à l’ex-chef de la junte.

Les populations de la ville de Zebela Togba Pivi, grandefigure de la résistance africaine à la pénétration coloniale, ontencore bonne souvenance des propos abrupts que ce piètre politicien a tenus au lendemain des tristes évènements du 28 Septembre  2009 contre leur fils pour l’enfoncer davantage.

Pire, lorsque celui-ci a été victime d’attentat qui l’a éloigné du pouvoir, Monsieur Mamadou Cellou Dalein a applaudi des dix doigts pour témoigner combien de fois cette triste nouvelle le réjouissait. Il l’a même fait savoir publiquement sur les antennes de la radio France internationale (RFI), sans gêne aucune, en affirmant, je cite : « c’est une chance pour la Guinée ».

Curieusement, dans l’optique de la présidentielle d’Octobre 2015, la même personne a signé une alliance avec celui qu’il a toujours accusé d’être le responsable, selon ses propres mots dans une émission de France 24, des carnages du 28 Septembre.

est la morale dans tout ça ?

Aujourd’hui, dans son rêve de gagner les cœurs des fils de la région forestière, il veut faire croire aux gens qu’il ne garde aucune rancœur contre le capitaine Dadis. Alors qu’il en meurt d’envie de le voir humilier.

Pour preuve, ce sont les militants de sa formation politique constitués en Organisation Non Gouvernementale (ONG) qui se battent activement pour traduire l’homme fort d’alors du Conseil National pour la Démocratie et le Développement devant la Cour Pénale Internationale.

A vrai dire, si cet ancien Premier Ministre du Général LansanaConté limogé à l’époque pour fautes lourdes avait de bonnes intentions pour le capitaine Dadis comme il l’a dit hier Jeudi à N’Zérékoré, il aurait demandé depuis fort longtemps à ses militants de retirer leurs plaintes contre l’homme du 27 Décembre guinéen au nom de la réconciliation nationale. Mais rongé par la rancune, il n’a songé à cela un seul instant.

Plus drôle, habillé en forêt sacrée, chose qu’il n’a jamais faite sinon que pour des fins électoralistes, le Leader de l’UFDG s’est arrêté sur le pont de Diani situé tout juste à quelques encablures de Koulé. Une manière de dire qu’il est le réalisateur de cette œuvre.

Mais qu’il sache que le vaillant Peuple de Guinée n’est point dupe.

D’ailleurs, pourquoi n’est-il pas allé aussi à l’aérodrome de N’Zérékoré desservi à son temps par des avions dont son nom est trempé dans la liquidation?

On aimerait également qu’il fasse le même exercice à Kankan en visitant la ligne du chemin de fer Conakry-Niger dont il est également cité dans le démantèlement et la vente.

Qu’il n’oublie pas de faire un tour du côté de Fria pour expliquer aux populations comment l’usine de cette localité a été vendue.

S’il veut réellement que le Peuple accorde du crédit à ses propos, qu’il assume pleinement le rôle nocif qu’il a joué dans le retard de notre pays.

Présenter publiquement des excuses pour avoir trahi la confiance du Général Lansana Conté (paix à son âme), à la suite de laquelle ce dernier l’a mis à la porte, serait une preuve d’audace et d’honnêteté intellectuelle de sa part.

On apprécierait aussi qu’il nous donne d’amples informations concernant la source des richesses qu’il est entrain de fructifier de nos jours au Sénégal.

En un mot, il fera mieux de présenter des excuses publiques pour s’être enrichi illicitement sur le dos du Peuple de Guinée et aller investir au Sénégal, créant ainsi dans le Pays de la Teranga de nombreux emplois au détriment des populations qu’il veut diriger.

Deux fois de suite meilleur investisseur étranger dans le pays de Léopold Sédar Senghor, cela est la preuve éloquente et irréfutable que si par le hasard des faits le roi des rues de Ratoma se retrouvait à la magistrature suprême de notre pays, nos richesses seraient à la merci des autres.

Manipulable à souhait, le monde a été stupéfait de voir cet éternel perdant retrousser ses manches pour défendre le franc cfa (franc des colonies françaises) au moment où celle-ci est décriée dans les pays qui l’utilisent.

Cette sortie inhabile en faveur de cette monnaie coloniale, obséquieuse et prédatrice, a attiré de nombreuses foudres des panafricanistes sur lui.

Confier donc la direction de notre patrimoine commun à un tel homme, c’est d’hypothéquer aussitôt l’avenir de notre pays.

                                                                                               Sayon MARA

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.