Cellou Dalein accuse : « Alpha Condé a importé des armes légères pour empêcher les manifestations… »

Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG
Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG

Le chef de file de l’UFDG a présidé l’assemblée générale ordinaire hebdomadaire de son parti ce samedi 4 août 2018 à la Minière. Il a mis l’occasion à profit pour annoncer la reprise des manifestations de rue dès le jeudi 9 août prochain.

Selon Cellou Dalein Diallo, aujourd’hui, l’objectif premier d’Alpha Condé et de son gouvernement, est de supprimer tous les droits et libertés des Guinéens pour imposer la dictature en Guinée.

Dans ses propos tenus au siège de son parti, le chef de l’UFDG accuse le chef de l’Etat, Alpha Condé d’avoir déjà importé des armes légères pour empêcher la tenue des protestations citoyennes.

« Malgré les efforts qu’on a fait, malgré toutes les décisions qu’on n’a prises pour donner la chance au dialogue et la concertation, pour trouver des solutions à nos problèmes, il n’y pas de progrès. Aussi bien que sur la question du contentieux électoral que sur le plan de l’assistance financière aux familles des victimes pour lesquels, le professeur Alpha Condé s’était engagé. Il n’y a aucune enquête qui est diligentée pour rechercher les autres des crimes commis l’ors de nos manifestations, même les manifestations post-électorales au cours desquelles, nous avons perdu 10 camarades (…) Donc, nous avons décidé de recommencer les manifestations le jeudi, il faut que vous soyez mobilisés, parce que nous sommes en train de nous battre pour la Guinée, contre l’injustice et l’impunité pour qu’il y’ait une vraie démocratie. Et parce que, nous ne voulons plus gagner dans les urnes et perdre à la centralisation, nous voulons mettre fin à cette pratique ». explique le leader de l’UFDG a ses militants avant de rappeler que le gouvernement a décidé d’interdire les manifestations sur toute l’étendue du territoire national jusqu’à nouvel ordre.

Pour Cellou Dalein, il ne faut plus rester indifférent devant cette volonté manifeste d’Alpha condé :

« Il faut qu’on se mobilise et il faut protester contre la volonté du gouvernement de nous priver de nos libertés, d’empêcher les citoyens de jouir du droit constitutionnel de manifester dans les lieux publics et dans les rues. Vous avez suivi les communiqués du ministre de l’administration, les comportements du gouverneur, ils ne veulent plus qu’il y’ait des manifestations. Non seulement, ils dénient ce droit aux associations, Forces Sociales et syndicats, mais aussi aux partis politiques. Il faut qu’on se mobilise pour que nos libertés chèrement acquises soient préservées » lance Dalein face à ses militants.

A en croire, le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Alpha Condé ne se limite pas seulement à l’interdiction des manifestations, il a aussi équipé les forces de l’ordre pour les empêcher :

« Ils ont importé des armes et du matériel de soi-disant, maintien de l’ordre. Pour empêcher l’exercice de ce droit, d’organiser des manifestations. Levez-vous, mobilisons-nous, pour défendre nos libertés, défendre nos droits. Si on ne se mobilise pas, on ne pourra plus exercer aucuns droit (…) Alpha Condé veut passer par tous les moyens pour empêcher l’alternance en 2020 (…). Il a importé beaucoup d’équipements et des armes légères pour empêcher les manifestations… ». indique Cellou Dalein Diallo.

 

Karim Gandhi Diallo

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here