CAN 2019: quelles sont les forces de la Guinée de Paul Put?

0

La Coupe d’Afrique des Nations fait son petit bout de chemin en terre égyptienne. La compétition connait une pause depuis hier. Avant la grande reprise de demain avec de juteuses confrontations en huitièmes de finales. Parmi ceux qui ont le privilège d’y figurer, la Guinée Conakry du technicien belge Paul Put, a réussi à s’extirper en tant que meilleur 3é. La bande à Paul Put était depuis le début de la compétition l’un des favoris de son groupe, mais n’a fini que 3é, la faute à une merveilleuse équipe malgache. Un résultat qui n’enlève rien aux espérances et aux ambitions du Syli national dans cette 32é édition de la CAN. Une édition de la CAN qui est aussi attractive que betFIRST Casino.

Placés dans un groupe H pour débuter ces éliminatoires, les coéquipiers de Naby Keita ont envoyé un signal fort à tous les adversaires en terminant premier devant les éléphants de la Côte d’Ivoire, la Centrafrique et le Rwanda. Tout le long de cette aventure, ils ont démontré de belles qualités, et ceci sur plusieurs plans. Même si toutes les rencontres du Sily n’ont pas séduit les fans guinéens, il faut noter tout de même quelques points de satisfaction.

Un collectif uni et parfaitement huilé !

Le Syli National, auteur d’une belle compétition lors de la coupe d’Afrique en 2015 (quart de finaliste) est passé par une période de reconstruction. Éliminé lors des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations Gabon 2017, et de la Coupe du monde Russie 2018, le Syli (Eléphant, ndlr) entame une période de transition. Le 02 mars 2018, la fédération guinéenne nomme Paul Put à la tête de la sélection. Un choix payant, puisque dès sa prise de fonction il a construit un groupe solidaire. Une force collective dans les phases offensive et défensive qui leur vaut actuellement une qualification pour le deuxième tour de la messe continentale en Égypte.

Un leader né du nom de Naby Kéita

Fini l’époque de Pascal Feidouno. La Guinée « new look » a de nouveau une pièce maitresse sur laquelle misée. Naby Kéita surnommé « Déco »,  est le véritable patron du milieu de terrain guinéen. Champion d’Europe cette saison avec Liverpool, l’ancien joueur de Leipzig prouve à chaque rencontre qu’il a une progression impressionnante. Artisan principal de la qualification des rouges et jaunes, Naby porte désormais sur ses épaules le poids de tout un peuple. Gêné par les blessures, il est le maillot essentiel du dispositif de Paul Put. Ibrahim Traoré et lui sont les tauliers de cette jeune et vivace formation. Malheureusement, il ne pourra pas poursuivre l’aventure de cette CAN 2019. Les blessures l’ont contraint à repartir en Angleterre pour se faire soigner en vue de la saison prochaine.

François Kamano, le grand espoir !

Toute la Guinée compte sur lui. Joueur des Girondins de Bordeaux, François Kamano est aussi l’une des forces dont dispose Paul Put dans son artillerie. L’ex pensionnaire du Satellite Football Club de Conakry a été étincelant pour les deux rencontres de groupes avec son équipe. Il prend part à sa 2è CAN, après l’édition de 2015. Celui qui compte environ 30 sélections, fait plaisir à travers ses dribbles chaloupés et sa pointe de vitesse qui laisse ses adversaires sur le carreau. On devait faire avec lui pour la suite de la compétition, car il n’a pas encore dit son dernier mot.

Même si l’équipe de Paul Put n’a pas réellement convaincu lors des matchs de poules, elle reste aussi à craindre pour la suite de la compétition. Le réveil des cadres seraient bénéfiques pour les pachydermes qui visent sans doute le graal. Le Technicien belge connait assez bien le football africain et pourrait surprendre avec son expérience au fur et à mesure que la compétition évoluera.

Ledjely

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici