La campagne de reboisement national initiée par le président Alpha Condé qui a personnellement donné le coup d’envoi de l’opération à Dubréka, avec un discours d’orientation à redonner espoir à la jeunesse guinéenne vient d’être dépouillée de son contenu local par le département en charge de l’Environnement, des Eaux et Forêts, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

En prenant l’initiative d’organiser une vaste campagne de restauration du couvert végétal sur toute l’étendue du territoire national, le président Alpha Condé avait une idée claire : donner une occupation saisonnière à la jeunesse guinéenne confrontée à l’épineux problème d’emploi en République de Guinée. C’est pourquoi, il a confié l’exécution du programme aux départements ministériels concernés par l’initiative : le Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts assisté de celui de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes.

Dans la phase préliminaire de la mise en œuvre de l’initiative présidentielle, les deux départements ministériels ont dépêché des missions mixtes dans toutes les préfectures du pays. Partout, les missionnaires étaient porteurs d’un message clair : « le président de la République a décidé d’associer les jeunes des collectivités concernées par cette campagne de reboisement dans l’exécution du programme.»

Chaque structure de jeunesse recrutée au niveau local devait assurer le reboisement et le suivi des espèces reboisées jusqu’à terme. La notion prenait en compte l’entretien.

La mission mixte déployée à l’intérieur du pays avait aussi dans son Terme de Référence (TDR) l’identification des espaces à reboiser et la sensibilisation des associations de jeunesse, parce qu’il était clairement expliqué que chaque zone retenue devait être confiée à la jeunesse du milieu. Ce qui serait conforme au contenu local de l’initiative présidentielle.

Plusieurs dossiers de candidature avaient été conséquemment collectés par les chefs de mission. Tous les plis ont été effectivement déposés au Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts qui avait la charge de faire le tri et de retenir les meilleurs.

Tout allait bien jusqu’à la cérémonie de lancement officielle de la campagne qui a été organisée à Dubréka, le samedi, 13 juillet 2019, sous la présidence effective du Chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé.

Ce jour, après avoir expliqué son idée, le président Alpha Condé a instruit les départements concernés de doubler la superficie de 1600 ha initialement prévue. Depuis, un spot du Ministère de l’Environnement qui passe sur les antennes de la Télévision Nationale (RTG) annonce que 3000 ha seront reboisés au cours de cette campagne de 2019. Sachant qu’avec les 1600 ha, le budget prévisionnel était estimé aux alentours de 16 milliards de francs guinéens. C’est ainsi que les ministres Oyé Guilavogui de l’Environnement et Mouctar Diallo de la Jeunesse ont fait un tour à l’intérieur du pays pour présider des cérémonies de lancement de la campagne à l’échelle régionale.

Cette étape terminée, le Ministère de l’Environnement a publié une liste officielle d’ONG chargées du reboisement, mais qui ne retient aucune structure de la Guinée profonde, selon des informations parvenues à notre rédaction.

Avec ce nouveau schéma, s’il doit y avoir reboisement, l’opération ne sera exécutée que par des jeunes en provenance de Conakry.

Cette nouvelle donne est tombée comme un couperet à l’intérieur du pays où plusieurs associations de jeunesse ne comptent pas se laisser faire. D’ailleurs, des jeunes des préfectures de Labé et Boffa se sont fait entendre aujourd’hui pour protester contre leur exclusion.

Il est peu probable que cette campagne de reboisement puisse se réaliser étant donné que jusqu’ici rien n’a été fait sur le terrain alors que normalement ce programme devrait prendre fin au plus tard le 15 août 2019.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here