Boubacar Diallo «Grenade», dément Sékou Souapé : « je suis étonné quand j’ai entendu qu’il dit que »

Boubacar Diallo grenade et Sékou Souapé Kourouma
Boubacar Diallo grenade et Sékou Souapé Kourouma

Après une sortie médiatique de l’homme de main du président guinéen Alpha Condé, Sekou Souapé Kourouma, qui dit avoir rencontré Boubacar Diallo «Grenade», et parle de l’implication de certains officiers de l’armée guinéenne dans l’assassinat des manifestants sous les ordres du chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo, nos confrères de depecheguinee a pu prendre langue avec Boubacar Diallo (Grenade) ce lundi 02 avril pour en avoir le cœur net. Celui-ci a opposé un démenti cinglant aux propos de Sékou Souapé Kourouma. «Je n’ai jamais rencontré le nommé Sékou souapé Kourouma », a-t-il entamé catégorique. Avant d’ajouter : «je suis étonné quand j’ai entendu qu’il dit que, moi, je suis allé le voir pour lui demander de l’argent. C’est du pur mensonge. Personne ne me connaissait avant mon arrestation, on m’avait arrêté une première fois lors des manifestations, le juge m’a libéré, faute de preuve» affirme Boubacar «Grenade» Diallo.
«Comment est-ce que je peux lui demander trois (3) millions de francs guinéens, alors que je gagne plus de trois (3) millions à travers mon minus bus de transport que ma tante m’a envoyé depuis le Etats-Unis. J’ai également une boutique de vente de CD. Qu’il prouve alors qu’on s’est rencontré », defie-t-il ainsi Sékou Souapé Kourouma. Et de répondre, himeself : « il ne pourra jamais prouver tout ce qu’il avance, parce que tout est mensonge».L’accusation contre le Colonel Mamadou Alpha Barry Selon Sékou Souapé Kourouma, ‘’Grenade’’ lui aurait dit avoir rencontré l’officier de la communication de gendarmerie nationale, le Commandant Alpha Mamadou Barry chez l’opposant Cellou Dalein Diallo. Qui serait de connivence avec le gendarme précité pour tuer les manifestants de l’opposition afin d’endosser la responsabilité aux agents de maintien d’ordre. Ce que Boubacar Diallo «Grenade» dément avec véhémence : «Comme je suis en prison, chacun va profiter de mon nom pour salir ou nuire les autres. Je n’ai jamais aperçu le Colonel Mamadou Barry, porte-parole de la gendarmerie au domicile du chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo. Aujourd’hui, il suffit d’être peulh pour qu’on te qualifie de militant de l’UFDG. Même vous journaliste si vous êtes Diallo ou Bah, on dira que vous êtes militant de l’UFDG », raisonne-t-il. Avant de poursuivre, confiant dans ses propos : «ils veulent nuire au Colonel Mamadou Alpha Barry, ils n’ont qu’à le faire, mais je ne veux pas être associé à cela.» Faut-il rappeler que le présumé semeur de la terreur en haute banlieue de Conakry lors des manifestations de l’opposition, est détenu à la prison Civile de Kindia depuis le 18 mars 2018, où il séjourne dans une cellule de plus de cinquante (50) détenus.
Selon des sources en milieu carcérale, les choses se durciraient pour lui. Puisqu’après 48 heures passées à l’isolement, comparativement aux autres détenus, le jeune Boubacar dorénavant tristement célèbre, vit en semi -isolement, car selon nos informations, il ne bénéficierait pas du bain de soleil, ni les activités sportives, encore moins de la moindre visite.

Libreopinionguinee avec depecheguinee

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here