Baadiko Bah tacle Dalein : « Il y a une dépendance excessive de l’opposition vis-à-vis du pouvoir »

la place du chef de file de l’opposition, le président de l’Union des forces démocratiques (UFD) assure qu’il aurait refusé le budget de 5 milliards de francs guinéens qui lui a été alloué par le pouvoir d’Alpha Condé. Baadiko Bah estime qu’il existe à ce jour une certaine complicité passive entre le régime en place et ses opposants.

‘’L’opposition actuelle est salariée du pouvoir’’, juge le président de l’UFD et allié d’Alpha Condé. ‘’Il y a un système de complicité passive qui est là et qu’il faudrait arriver à éclairer. Il y a une dépendance excessive de l’opposition vis-à-vis du pouvoir’’, analyse le candidat malheureux à la présidentielle de 2010.

Dans Œil de Lynx, il déclare qu’à la place de Cellou Dalein Diallo, il n’aurait pas accepté le statut du chef de file de l’opposition, encore moins un budget annuel. ‘’Moi, je n’ai pas un train de vie de chef. J’ai un train de vie modeste. Je n’aurais pas besoin de ça’’, dira-t-il. Au chef de file de l’opposition, il indique : ‘’Quand vous acceptez un cadeau comme celui-là, il y a des conséquences. Il y a une dépendance automatique qui se crée (…). Jamais, je n’accepterai d’être salarié du pouvoir en étant opposant’’.

De l’avis de Baadiko Bah, ‘’dans tous les pays démocratiques, les partis d’opposition vivent d’abord des contributions des élus’’. En acceptant un budget de l’Etat en étant de l’opposition, tranche-t-il, ‘’on ne peut pas me dire que ce n’est pas un partage du gâteau’’.

Visionguinee

0 Partages

Comments

comments

1 COMMENTAIRE

  1. Attention!

    Ceci est une publicité en ligne d’un prêteur agréé et agréé par le gouvernement qui donne des prêts de divers types, par exemple, prêt hypothécaire, prêt commercial, prêts automobiles aux parties sérieuses et intéressées contre un taux d’intérêt abordable très bas de 3%. Postuler pour votre prêt maintenant. Si vous êtes intéressé, contactez par email: thomasfrankfirms@gmail.com

    Merci,
    thomas

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here