Attention ! Cette prétendue rencontre entre les sages du Foutah et Ousmane Kaba s’est tenue aux Etats-Unis et non à Kankan (décryptage et vidéo)

Dr Ousmane Kaba du Pades aux États-Unis
Dr Ousmane Kaba du Pades aux États-Unis

Conakry-Désormais, ce sont des informations erronées qu’on essaie de diffuser par le biais de certaines presses dans le seul but de faire croire à l’opinion que le docteur Ousmane Kaba aurait rencontré les sages du Foutah la semaine dernière à kankan. Cette information ne tient pas la route. Le 24 mars 2018, votre quotidien en ligne libreopinionguinee.com avait fait le décryptage de cette rencontre entre le Docteur Ousmane Kaba et la communauté guinéenne à majorité peule, dans une mosquée aux États-Unis. C’était le vendredi 23 mars 2018, le Dr Ousmane Kaba président du parti PADES avait exprimé tout son désarroi face à tout ce qui se passe actuellement en Guinée. Libreopinionguinee.com, vous a fait le décryptage des propos tenus par Ousmane Kaba avec la communauté guinéenne des Etat-unis. Donc il n’y a pas eu de rencontre avec une coordination du Foutah à Kankan.

Lisez et écoutez la vidéo

Lors d’une rencontre avec la communauté guinéenne à majorité peuls, dans une mosquée aux États-Unis, vendredi 23 mars 2018, le Dr Ousmane Kaba président du parti PADES a exprimé tout son désarroi face à tout qui se passe en actuellement Guinée.

Ousmane Kaba, très en colère, a indiqué que la situation socio-politique  que traverse notre pays est loin d’un conflit qui oppose les Peuls et les Malinkés.

Libreopinionguinee.com, vous a fait le décryptage des propos tenus par Ousmane Kaba.

« Moi j’ai été triché partout. Moi je ne suis pas un politicien et je ne fais pas la politique parce que je suis énervé. A la base je suis économiste-enseignant, c’est pour ça j’ai fait l’université Kofi Annan. C’est ça mon métier. Mais ce qui se passe en Guinée, c’est le fait que que les bonnes personnes se retirent de la politique et la laissent aux aventuriers. Ces derniers font de notre pays ce qu’ils veulent, c’est ça la vérité. C’est parce que moi je suis très énervé plus que vous. C’est qui se passe aujourd’hui en Guinée c’est grave, c’est plus grave que c’est que vous le pensez. Donc il faut qu’on se donne la main. Ce n’est pas une histoire ethnique, c’est le bien contre le mal. C’est le bien qui est contre le mal. C’est ce qui se passe en Guinée aujourd’hui. Ceci n’a rien à voir avec l’ethnie. Moi je suis Malinké mais je suis contre lui ».

« L’imam a eu raison quant t-il dit qu’il faut la justice dans un pays parce que sans la justice dans un pays, c’est la pagaille. Si on attrapé tout ceux qui tuent, si on les condamne est-ce qu’on serait là aujourd’hui, non. Donc c’est tout le monde qui pleure. Les politiciens utilisent l’ethnie. Nous les Malinkés ont nous oblige tous à le suivre mais on ne va pas le suivre.  C’est ça la vérité. Cela n’a rien à voir avec l’ethnie, c’est une manipulation. Ils font exprès, Ils mettent le feu pour que nous tombons tous dans le trou qu’ils ont creusés pour nous.

Ce n’est pas une histoire de peuls. Moi je suis de Kankan où il y a pas de routes, pas d’électricité. Il y a rien. Là-bas, on ne fait que se lever et l’applaudir. Ce sont des histoires. Je suis énervé quand on tue un guinéen, c’est pour cela que je suis là.  C’est pour ça que je me bats. Alors soyons énervé mais ne rentrons pas dans la combine des politiciens qui ont  tracé un chemin pour nous tous.  Parce qu’ils veulent transformer la Guinée en guerre ethnique mais ils n’arriveront pas. Ils n’arriveront pas parce que Dieu nous aime et il y a des grands imams ici qui lisent le coran pour nous.  Tant que eux ils continuent de faire cela, ces politiciens ne vont pas réussir ».

« Donc moi, je voudrais que l’on se calme et qu’on lutte pour que le mal quitte notre pays.  C’est ça la vérité. Je vous en prie ne faite pas un problème entre Peuls et Malinké. Si vous faites ça, cela veut dire qu’ils ont gagné. C’est ce qu’ils veulent.  ils veulent nous obliger tous à nous aligner derrière lui. Mais on ne va pas l’accepter.  Donc c’est quelque chose qui est contre nous tous.  Ce n’est pas quelque chose qui vise quelqu’un, ce sont des histoires ça ».

LIRE AUSSI   États-Unis : Dr Ousmane Kaba dit ses vérités aux Peuls : « moi je suis Malinké mais… »

« Eux, ce qui les intéresse, c’est le pouvoir et l’argent mais pour arriver à cela, il faut mélanger la tête des gens. Le combat c’est entre ceux qui veulent détruire le pays et ceux qui veulent faire du bien. Les gens sont toujours énervés quand je vais quelque part, on me dit les politiciens sont des menteurs. Je leur dit non, c’est les menteurs que vous avez choisis. La politique, ce n’est pas le mensonge. C’est des menteurs qu’on n’a pris puisque les bonnes personnes se sont toujours retirées de la politique. J’ai dit ça à Boston.  Le malheur est que les meilleurs d’entre nous refusent de faire la politique. On laisse la politique aux médiocres. Et on n’a c’est qu’on n’a. Vous êtes en colère, moi je suis en colère, toute la Guinée est en colère. C’est ça la vérité.

« Moi on m’a triché partout, j’ai eu plus de conseillers à Koubia qu’à Kankan. Comment peut-on expliquer que j’ai plus de monde à Koubia qu’à kankan aujourd’hui parce pour moi, tout les Guinéens sont les mêmes. Ils ne faut pas qu’on rentre dans le piège qu’on nous a tendu. C’est ce que moi je voulais surtout partager avec vous ».

« Il faut savoir que la Guinée est une et indivisible. Nous pleurons tous aujourd’hui nos morts.  Tout le monde pleure quand quelqu’un tombe à Bambeto. C’est mon Etudiant qui est mort ».

Un guinéen pose la question à Docteur Ousmane Kaba à savoir combien des Malinkés sont mort ?

Il répond : « Si un guinéens est tué, c’est toute la Guinée qui pleure. Ce que je souhaite,  c’est qu’on se donne la main pour lutter ensemble pour changer la Guinée. Je veux qu’on change. Une seule personne ne peut pas changer la Guinée. Si on ne se donne pas la main, on y n’arrivera jamais. »

Un autre citoyen lui pose la question  : « en coulisse, c’est tout sauf un peul  ?

Ousmane Kaba n’a pas voulu rentrer dans ce débat. Il a tout simplement répondu : « ce que je peux vous dire, c’est grave pour nous tous. Il faut qu’on se donne la main parce que moi je suis opposant comme vous tous.  Pourquoi je m’oppose parce que  j’ai tout à gagner avec lui.  On n’était ensemble, c’est moi qui ai dit non je ne suis pas d’accord avec ce qui se passe. C’est pour cela que je me suis retiré.  C’est pour cela que je mène ce combat aujourd’hui. Je demande à l’imam ici de prier pour notre pays, sinon on est entrain d’aller tout droit vers le trou, parce que quand il y a la haine, on refuse de voir la vérité. Si les bonnes personnes ne se lèvent pas c’est foutu pour la Guinée a conclu le Dr Ousmane Kaba.

Voir la vidéo ci-dessous

Un décryptage de Macka Baldé 

Tel : +33601064916

libreopinionguinee@gmail.com

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here