Assassinat de Mme Boiro : Junior et 6 autres condamnés à perpétuité par un tribunal de Conakry

0

Le dossier portant sur l’assassinat de madame Aissatou Boiro et de Paul Temple Cole a connu son épilogue ce lundi 4 février 2019, au tribunal criminel de Dixinn. Les 18 accusés ont connu des fortunes diverses avec des peines allant de leur acquittement à la réclusion criminelle à perpétuité, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters. L’assassinat de madame Aissatou Boiro, en service au Trésor Public, et de Paul Temple Cole, informaticien, le 09 novembre 2012 en pleine circulation à Kipé, dans la commune de Ratoma, avait créé l’émoi dans le pays. Le verdict dans ce dossier a été rendu ce lundi. Sur la vingtaine d’accusés, cinq (5) sont décédés en prison. C’est pour quoi, le tribunal a constaté le décès d’Alpha Oumar Bah, dit MBêwa ; Capitaine Ibrahima Sidibé ; Mohamed Bangoura ; Jean Dobo Onivogui ; et Ibrahima Diogo Diallo. En conséquence « il y a extinction de l’action publique pour l’application de la peine à leur égard », a dit le juge Ibrahima Kalil Diakité.

Par contre, le Colonel Amadou Bangoura est renvoyé des fins de la poursuite pour complicité d’associations de malfaiteurs et vol à main armée non établie à son encontre. Le tribunal a ordonné son acquittement.

Pour les autres compagnons d’infortune, le tribunal a eu la main lourde. « Le tribunal déclare Mohamed Sankhon, dit Mohamed Léonais ; Elhadj Oumar Barry, dit El Oumar ; Djibril Diallo, dit Foula boy ; Thierno le boucher, coupables d’associations de malfaiteurs, de détention illégale d’armes de guerre et de munitions, de vol a main armée, de consommation illicite de chanvre indien, de coups et blessures volontaires, de tentative d’assassinat de Madame Cole, et d’assassinat de madame Aissatou Boiro et de Paul Temple Cole et les condamne chacun à la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sûreté de 30 ans ».

Le même sort a été réservé au célèbre Mohamed Diallo, plus connu sous le nom de Junior. « Le tribunal déclare Mohamed Diallo, dit Junior ; Maïga et Sansy, coupables de recel de véhicules issus de vol a main armée, commis avec violences, ayant entrainé la mort, notamment de Paul Temple Cole et les condamne chacun à la réclusion criminelle à perpétuité, avec une période de sûreté de 30 ans.

Par ailleurs, d’autres accusés dans ce dossier ont été condamnés à 20 ans de réclusion criminelle et 10 ans pour d’autres. « Le tribunal déclare Oumar Lamarana Diallo, dit Williams ; Ibrahima Sory Bah, dit Mayano ; Ousmane Baldé dit Aladji man ; Okolo Omo Zakpa, Elhadj Ibrahima Sow, Fodé Mamoudou Touré, Mohamed Bangoura, Alpha Keita, dit Mansiaka ; Mamadou Lamarana Keita, Thierno Moussa et les surnommés Dos et Rabat, coupables d’associations de malfaiteurs, de détention illégale d’armes de guerre et de vol à main armée. Pour la répression, les condamne à 20 ans de réclusion criminelle. Elhadj Ibrahima Sow, Fodé Mamoudou Touré à 10 ans de réclusion criminelle ».

Pour ce qui est de la réparation du préjudice subi par la partie civile, le tribunal « reçoit les ayant droits de feue madame Aissatou Boiro et monsieur Abdoulaye Sylla en leur constitution de partie civile. Déclare Mohamed Sankhon, dit Mohamed Léonais ; Elhadj Oumar Barry, dit El Oumar ; Djibril Diallo, dit Foula boy, et Thierno Boucher responsables des préjudices causés aux ayants droits de feue madame Aissatou Boiro et les condamne au payement d’un franc symbolique à titre de dommages et intérêts ».

Après cette décision, les avocats de la défense, en l’occurrence maîtres Mohamed Abou Camara et Jean Baptiste Jocamey Haba, ont dit qu’ils vont interjeter appel. Quand à maître Lancinet Sylla, avocats de la partie civile, il s’est dit satisfait de la décision rendue.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici