La victoire a cent pères, mais la défaite est orpheline, disait John Fitzgerald Kennedy. Le Syli national l’a appris à ses dépens. Après l’humiliation face à l’Algérie, le staff technique a disparu nuitamment, abonnant l’équipe en Egypte.

Le président de la Fédération guinéenne de football déclare avoir exigé des explications à l’entraineur Paul Put. ‘’Il y a eu des manquements. Jamais il n’y a eu autant d’investissements dans le football guinéen. J’ai dit à l’entraineur qu’il y a des informations qui circulent et qu’il faut qu’il nous dise la vérité. Nous lui avons dit qu’il n’a plus la main sur l’équipe’’, affirme Antonio Souaré.

Il estime que ‘’c’est un manque de professionnalisme qu’un match qui se joue à 21h et qui se termine vers minuit, on vient de nous dit le matin que le staff technique a disparu. C’est du jamais. Où sont-ils partis et pourquoi ?  C’était prémédité et je l’ai fait savoir à l’entraineur’’.

‘’Je ai dit à Paul Put que nous ne connaissons ni d’Adam ni d’Eve les membres du staff, c’est lui qui les a envoyés. Tous ont été payés. Je n’ai jamais vu ça dans l’histoire du football. Il m’a répondu que lui-même n’était pas informé et que ces gens-là lui ont envoyé un texto à 2h pour dire qu’ils s’en vont et qu’il a tout fait pour les en empêcher. C’est un manque de respect et une irresponsabilité’’, martèle le patron de la Féguifoot.

‘’Vous êtes dans un tournoi où tout le monde a l’espoir, nous sommes en huitièmes, après un match, la même nuit, vous partez. C’est que vous n’êtes pas surs du travail que vous faites. L’entraineur était obligé de le reconnaitre’’, assure l’homme d’affaires Antonio Souaré.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here