Antonio Souaré et Amadou Diaby de la fédération guinéenne de football
Antonio Souaré et Amadou Diaby de la fédération guinéenne de football

Il y a deux jours, le Comité exécutif de la CAF a suspendu la Guinée de la CAN U17 et de sa participation à la Coupe du monde de sa catégorie en octobre 2019 au Brésil. Intervenant sur cette affaire sur les ondes d’un média de la place ce lundi 24 juin 2019, le président de la Fédération Guinéenne de Football dit ne pas comprendre cette décision.

« C’est une bataille juridique qui continue, le comité exécutif n’avait pas le droit de prendre cette décision au moment où la commission d’appel siégeait le 23 juin. C’est une décision prise le 20, ce qui est contraire à la loi. S’ils devaient le faire, ils l’auraient du le faire après le 23. Il y a vis de forme et on ne sait pas quels sont ceux qui ont fait ça au comité exécutif », a t-il déclaré

Selon lui, les deux premières décisions prises à Dar-Es-Salam étaient en faveur de la Guinée. Donc il est incompréhensible d’entendre cette décision. C’est pourquoi il la qualifie de pagaille.

« Ce que je vous dis, il y a dysfonctionnement, prendre une décision aujourd’hui et faire le contraire demain, c’est autre chose. Comment pouvez convoquer une commission d’appel le 23 et vous prenez une décision le 20, c’est-à-dire vous prenez une décision avant même que la commission d’appel ne se réunisse. Il y a dysfonctionnement, il y a une pagaille c’est tout », dénonce le numéro 1 de la FEGUIFOOT

Il rappelle que dans les règlements de la CAF, il est dit avant même la compétition qu’une fois que la commission d’organisation prend une décision, c’est sans appel. Antonio Souaré pense que ce principe n’est pas respecté dans ce bras de fer avec le Sénégal. « les Sénégalais n’ont porté aucune réserve avant ou pendant la compétition, c’est juste après la compétition qu’ils portent des réserves et ça ne ce doit pas. Il y a dysfonctionnement au niveau de la CAF », souligne le président de la Fédération Guinéenne de Football avant de dire qu’ils ont attaqué la décision et actuellement il y a un cabinet d’avocat commis à la tâche.

« Donc ce que je peux dire, le cabinet d’avocats est là depuis 3 à 4 jours. Ces avocats ont fait une demande d’annulation de cette décision. Il faut garder la sérénité, la procédure judiciaire est très longue et hier on a passé toute une demi-journée à la CAF, pour le moment la commission d’appel ne s’est pas prononcé », a laissé entendre
Antonio Souaré.

Facinet Camara
655765079

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here