A LA UNEFait divers

Angola: L’imam Baba Diané tué par des bandits armés

LUANDA-Un autre guinéen vient de tomber en Angola. L’imam Baba Diané a été tué dans la nuit du samedi à dimanche 29 décembre par des hommes armés, dans une localité située à 70 Km de la province de Lundanote. Les malfrats ont tiré sur lui au niveau de la tête, a appris Africaguinee.com.

Baba Diané, la victime, est un guinéen originaire de Dabola. C’est aux environs de 3 heures du matin du samedi que des hommes armés de fusils sont arrivés dans la localité où il s’était rendu auprès de la famille de son grand frère. Les assaillants ont tiré sur lui à bout portant, selon Kandia Bayo, un ami proche de la victime.

« C’était notre imam, on a longtemps vécu ensemble. On a fait la prière de vendredi ensemble. Mais là nous on est, c’est en province, mais lui il est parti dans un petit village loin de la ville et c’est là-bas où il habitait. Dans la nuit de samedi à dimanche, des hommes armés sont venus les attaquer vers 3 heures du matin. Pendant l’opération, lui il a profité pour ouvrir la porte et sortir voir ce qui se passait. Les bandits étaient déjà sur le terrain. Ils lui ont demandé de se mettre à genou, il s’est exécuté. Il a un autre grand frère qui était avec lui qui a aussi tenté d’ouvrir la porte, il a vu que les hommes sont armés, il s’est retourné dedans. Baba Diané a dit à son grand frère que ces personnes sont armées, qu’est-ce qu’il faut faire ? Du coup ils ont tiré une balle dans sa tête et il est mort sur place. Après l’avoir tué les bandits ont pris la fuite » a expliqué Kandia Bayo, parent et ami proche de la victime.

Ce guinéen dénonce l’insécurité dans ce pays lusophone qui a connu plusieurs années de guerre et des conflits politiques. « En Angola ici nous sommes souvent victimes d’attaques des hommes armés. Chaque fois les guinéens sont cibles d’attaques et presque personne n’est épargné. Beaucoup de nos compatriotes ont été tués dans ce pays par des hommes armés », dénonce notre source.

Il faut noter que feu Baba Diané, originaire de Dabola est né en 1979 dans un village qui s’appelle Sampolia.  C’est à Kissidougou qu’il a fait ses études coraniques. Il est arrivé en Angola en 2004. Marié à trois femmes et dont deux sont congolaises, il était père de six enfants dont deux pour chacune des femmes.

Son dernier voyage Guinée remonte en 2017.  Il a retourné en Angola fin 2019. Hommes d’affaires et imam, il a dirigé la prière pendant dix ans dans une mosquée de la province où il résidait.

Source: Africaguinee.com

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page