AG du PADES : Dr Ousmane Kaba, s’exprime  sur le Gouvernement de Kassory

A l’occasion de l’assemblée générale du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES), Dr Ousmane Kaba, le président du parti, s’est exprimé sur la situation politique, économique et sociale de la Guinée. Il a évoqué notamment sa rencontre avec le Premier ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana, dans le cadre des consultations en vue de la formation du nouveau Gouvernement guinéen.

 

Une semaine après la nomination du nouveau Gouvernement guinéen, Dr Ousmane Kaba, président du PADES, est venu se prononcer sur le sujet devant ses militants, à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti ce samedi, 02 juin 2018. Il est revenu dans un premier temps sur sa rencontre avec le nouveau Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, peu avant la nomination du Gouvernement.

L’ancien allié du RPG Arc-en-ciel explique qu’il avait effectivement été consulté pour faire partie du nouveau Gouvernement et qu’il avait même donné son accord. Mais, selon lui, c’est la condition posée par le pouvoir qui était la fusion du PADES avec le parti au pouvoir qui l’a dissuadé, parce qu’il souhaite conserver sa formation politique. En effet, Ousmane Kaba craint de revivre la même situation qu’il a connue de par le passé. Il avait fondu son parti PLUS dans le RPG Arc-en-ciel et a été exclu quelques années plus tard du parti au pouvoir sans possibilité de récupérer sa formation politique.

Quant à la composition de la nouvelle équipe gouvernementale, le président du PADES trouve qu’il n’était pas nécessaire d’avoir à la fois un ministère de l’Economie et des Finances et un ministère du Budget : « Il n’était pas bon d’avoir un ministère des Finances et un ministère du Budget qui se côtoient avec le même niveau de responsabilité. Parce que ça envoie des antagonismes, et cela est vraiment tiré de l’expérience. Il faut un seul responsable même si le chef de l’Etat estime qu’il faut deux personnes pour des raisons propres à lui, il est souverain. Mais, il faut responsabiliser l’un qui soit le porte-parole. Si on tient à avoir deux personnes, il faut un ministre d’Etat et un ministre délégué, mais l’idéal voudrait qu’il y ait une seule personne », estime Dr Ousmane Kaba.

En outre, l’ancien ministre a donné son avis sur la déclaration des biens, faite par le Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, et les membres de son Gouvernement. « Moi, j’ai trouvé que c’est une bonne mesure qui existe déjà dans la constitution qui n’était pas respectée jusqu’à présent, et qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire. C’est une avancée vers beaucoup plus de transparence dans la gestion de la chose publique. Toutes les mesures qui vont dans ce sens auront notre soutien », a laissé entendre Dr Ousmane Kaba.

 Avec Guineematin

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here