Affaire de corruption et Garde à vue de Bolloré : Réaction du gouvernement guinéen

Vincent Bolloré et Alpha Condé à Conakry Guinée
Vincent Bolloré et Alpha Condé à Conakry Guinée

« La Guinée n’est pas concernée par ces allégations, qui n’ont aucun sens »

Joint au téléphone par l’agence Reuters ce mardi 24 avril à Conakry, le porte-parole du gouvernement guinéen, Damantang Albert Camara, a déclaré que « la concession portuaire de Conakry a été accordée dans le strict respect des lois en vigueur ». Selon la même source, on ajoutait, dans l’entourage du président Alpha Condé, que « la Guinée n’est pas concernée par ces allégations, qui n’ont aucun sens ».

Rappelons de passage que l’homme d’affaires français a été placé en garde vue, dans son pays, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte notamment pour « corruption d’agents publics étrangers » concernant les conditions d’obtention des concessions des ports de Conakry et de Lomé (Togo). Des soupçons niés par le groupe Bolloré dans un communiqué publié ce mardi 24 avril.

Au bureau du groupe Bolloré à Conakry, tout semblait aller normalement aujourd’hui. Un responsable de la communication de Bolloré Transport et Logistics à Conakry avait annoncé un communiqué de presse qu’il n’a finalement pas produit en raison « de l’absence de la directrice générale ». Une source anonyme a toutefois confié à nos confrères de Guineenews que les responsables du port de Conakry ont ce même jour une réunion d’urgence par rapport à la situation.

Le ministre de la Justice de Guinée nous a indiqués avoir été informé par son homologue français, mais sans apporter plus de détails.

Libreopinionguinee avec Guineenews

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here