CONAKRY : Les services du colonel Moussa Tiégboro Camara ont mis main sur 1,900g de cocaïne, sur une ressortissante de Guatemala. La suspecte a été arrêtée à l’aéroport international de Conakry Gbessia, en provenance du Brésil, via Dubaï.

Elle dit avoir été trompé par des amis et se présente comme une chercheuse d’or, qui foulait pour la première fois le sol guinéen. Le directeur central adjoint de l’office anti-drogue, revient sur cette saisie.

« Cet élément qui est devant vous, est de la drogue. C’est 1,900 kg de cocaïne. La saisie a été effectuée récemment, à l’aéroport international Gbessia, par l’office national anti-drogue, en collaboration avec la cellule de ciblage de la douane et le commissariat spécial de l’aéroport (police de l’air et des frontières). Cette drogue a été saisie sur une ressortissante du Guatemala, en provenance du Brésil, via Dubaï. Elle a été interpellée à son arrivée, à bord du vol régulier Emirats. Mais ce qui nous a beaucoup impressionnés dans cette saisie, c’est la méthode de dissimulation. Elle était sophistiquée. S’était une valise à double fond. La drogue n’a été retrouvée ni dans les effets personnelles de l’intéressé, ni sur son corps, ni incorporé dans l’estomac. Mais plutôt, dans un double fond de la valise. Nous sommes à notre 9ème saisie, pour l’année 2018 », explique Ibrahima Kalil Camara, commissaire divisionnaire de police, Directeur central adjoint de l’office anti-drogue.

Interrogé, la suspecte a tout d’abord nié les faits. Elle affirme ne connaître ni celui qui lui a donné la marchandise au Brésil, ni le destinataire à Conakry. Elle dit avoir été dépêché par ses commanditaires, pour chercher de l’or en Guinée.

 

« Je suis allé au Brésil chez un ami. Je lui ai dit que je dois voyager en Afrique. L’ami de mon ami m’a offert une valise. La valise était vide, je ne savais pas qu’il y avait dedans. J’ai mis mes effets dedans », explique-t-elle.

A la question de savoir qu’est-ce qu’elle est venue chercher en Guinée, la jeune dame répond, « de l’or ».

Les enquêtes continuent, pour retrouver les destinataires de la marchandise en Guinée. En attendant, le dossier va être transmis à la justice.

Libreopinionguinee avec newsdeguinee

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here