Trahison au sein du collectif Wonkhaï 2020 : Takana Zion, Alpha Condé et les 500 millions de francs guinéens !

Collectif wonkhai 2020 Takana, Djani, singleton et steeve
Collectif wonkhai 2020 Takana, Djani, singleton et steeve

C’était en l’air il y a peu de temps, ça se précise maintenant ! En effet, comme votre quotidien en ligne l’avait annoncé il y a peu, le mouvement Wonkhai 2020 a effectivement atteint son apogée.

a

Crée par le bipolaire Mouctar Soumah ‘’Takana Zion’’ la tourmente dans laquelle s’était empêtré le mouvement Wokhai 2020 a touché le fond. Puisque depuis le samedi 04 mars 2018, la machine à tube Singleton et Djani Alpha, ont claqué la porte dudit mouvement, lequel, selon eux, a changé de ‘’couleur’’ et ‘’d’objectif’’ depuis que son leader Takana Zion a été ‘’corrompu’’ par le gouvernement guinéen pour étouffer le mouvement.

Mais que s’est-il réellement passé?

Le collectif mouvement wonkhai 2020 crée en juin 2017 qui avait pour objectif ‘’ promouvoir une jeunesse guinéenne responsable’’ et pour slogan ‘’ s’unir ou périr ‘’ avait eu un départ époustouflant. A cause des engagements des artistes responsables qui y figuraient. Il s’agit, entre autres, Singleton, Djani Alpha, Steeve. Ce mouvement semblable à celui de ‘’ y en a na marre ‘’ du Sénégal qui a déboulonné le président Abdoulaye Wade mais aussi celui du ‘’ Balai Citoyen ‘’ du Burkina Faso qui avait poussé Blaise Compaoré à l’exil, avait commencé à troubler le sommeil du gouvernement Alpha Condé. Takana Zion, leader du groupe avait été un temps arrêté par la gendarmerie lors d’une marche du collectif wonkhai 2020 à Kaloum, (Conakry). Les autres éléments du groupe ont fait un sit-in devant la gendarmerie N° 3 de matam jusqu’à la libération de leur leader Takana Zion. Mais leurs efforts auraient été mis à l’eau. Mais comment ?

Notre source raconte comment Takana a été corrompu par le gouvernement : «quand Takana a été libéré à l’Escadron mobile N° 3 de Matam, il aurait été approché par son oncle Abdoul Kagbelé Camara-ministre de la Sécurité- qui était émissaire de Alpha Condé auprès de son neveu Takana. Il a été question de freiner le mouvement wonkhai 2020 qui avait commencé à prendre une autre tournure incompatible aux idées du gouvernement», nous explique notre source. Et de poursuivre :

«Le ministre de la sécurité Abdoul Kagbelé Camara aurait conduit Takana au palais pour rencontrer Alpha condé dans les bande de 2h du matin, le président Alpha Condé après un long entretien avec l’artiste, et connaissant son amour pour l’argent, aurait  donné une somme de 500 millions fg à Takana pour arrêter les mouvements qui pouvant déstabiliser le pays»

Le reggae man Takana Zion, leader du groupe n’a jamais présenté l’argent aux autres membres du collectif wonkhai 2020, à savoir Singleton, Steeve, et Djani Alpha. Ces derniers n’auraient jamais été informés de la rencontre de Takana avec le président encore moins l’argent empoché celui-ci. Depuis cette rencontre nocturne avec le président Alpha Condé, le leader du mouvement wonkhai 2020 a changé son objectif et n’a jamais critiqué le groupement, et il a fini par donner sa langue au chat.

Ce n’est pas tout. Car Takana Zion était passé chez M. Antonio Souaré. Avant leur départ de la France, le président de la fédération guinéenne de football Antonio Souaré avait reçu Takana en lui donnant une somme de 10 mille euros au mouvement wonkhai 2020 pour faciliter leur tournée à l’étranger. Une somme que Takana Zion n’a jamais présenté au groupe, d’où le début de la tourmente en France. Du moins, à en croire notre source, qui ajoute que Takana Zion n’a pas digéré le fait que le collectif lui ait réclamé l’argent donné par Antonio souaré. C’est ainsi, dit-il, qu’il il a abandonné le groupe et est parti en Jamaïque.

Le reste des membres du collectif ont compris qu’ils n’ont plus le même objectif que Takana. Ne voulant pas trahir leur engagement auprès du peuple de Guinée, Singleton et Djani Alpha se sont démarqués de leur leader qu’ils considèrent corrompu et qui semble trahir la jeunesse guinéenne à cause des miettes. Ces deux artistes engagés ont réaffirmé par la suite leur engagement au peuple de Guinée, en continuant la lutte pour la jeunesse guinéenne mais sans le collectif wonkhai 2020.

Libreopinionguinee.com avec depecheguinee

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here