Violences sur des femmes à Conakry: « Un policier introduit sa main dans ma culotte, et un des agents a touché mes parties intimes »

Des femmes ont été violentées la nuit du mardi au mercredi 13 décembre par des agents des forces de l’ordre. Les victimes revenaient de Sonfonia où elles étaient parties présenter les condoléances suite au décès d’un parent. L’incident s’est produit à la T7, n’ayant pas trouvé de l’argent sur ces femmes, des agents ont emporté leur téléphone et le pire l’un des policiers a touché les parties intimes de l’une d’elle.

Fatoumata Binta Bah victime revient sur les faits « Lorsque le décès a eu lieu vers 20h on nous a appelé pour nous tenir au courant à Sonfonia Casse. A notre retour entre 23h et 00h, les forces de l’ordre nous ont demandé nos cartes d’identité nationale et on les a dit qu’on n’a pas de cartes et que nous revenions d’un décès mais hélas! Malgré les plaidoiries ils sont restés sur leur décision » dit-elle.

Plus loin dans ses explications, Mme Bah précise qu’un des agents a touché ses parties intimes « il nous ont dit de payer 50.000 GNF par personne pour qu’on soit relâchée nous leur avons répondu qu’on n’a rien et un policier s’est permis d’introduire sa main dans le pagne d’une femme sous prétexte qu’il cherchait l’argent j’avais un peu d’argent dans mes mains mais il y’a eu un policier qui s’est jeté sur moi pour me déposséder et je me suis débattue mais il a pu m’embarquer dans la camionnette en introduisant sa main dans ma culotte » narre-t-elle.

La victime se dit choquée de cet acte de certains agents de la sécurité après cette mésaventure « Je suis vraiment choquée de l’acte si un corps habillé se permet de faire ces actes pareils sur la femme d’autrui vraiment c’est dur pour moi, car ils violent délibérément le droit fondamental des citoyens » fustige-t-elle.

Korka Bah 622 61 12 41

Libreopinionguinee.com avec actualitefeminine.com

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here