Vente du port autonome de Conakry à la Turquie : des syndicalistes qualifient Alpha Condé de trompeur « le président a décider de vendre le pays. Mais… »

Grève au port autonome de Conakry des syndicalistes bloque le port
Grève au port autonome de Conakry des syndicalistes bloquent le port

VENTE, BRADAGE DU PORT AUTONOME DE CONAKRY

En ce jour, du 06 mars 2018, il y a eu des mouvements de contestations des travailleurs du port autonome de Conakry entre 9h10 à 11h45. Au cours de ce mouvement, les syndicalistes portuaires ont convoqué tout le personnel dans la cours du bloc administratif et n’ont pas hésité à qualifier le président de la république de criminel et hypocrite. Le syndicaliste Nabé est allé jusqu’à le qualifier de trompeur,  de lèche botte des occidentaux. Le syndicaliste Magassouba, défend « au prix de notre vie, nous défendrons nos droits. Le président a décidé de vendre le pays, mais pas notre port qui est une fierté nationale. Nous réalisons des bénéfices énormes et croissants d’année en année, nous finançons nos projets au fond propre sans l’aide de l’état, nous payons régulièrement et même plus nos impôts. Notre effort ne sera jamais brader pour récompenser des soutiens de campagne. Et aucun travailleur portuaire ne sera licencié. Lire aussi Bolloré : la saga du port maudit de Conakry « Enquête » du journal le Monde

Après des mouvements d’injures et de blâme, le secrétaire général du syndicat portuaire Cheick Touré (en course pour remplacer Baïdy Aribot à la députation) a demandé au Directeur des Ressources humaines Mr Aboubacar Drame d’organiser une rencontre avec la Directrice Générale Hawa Keita.

Madame Hawa Keita DG du port de Conakry devant des grévistes

    1. Madame Hawa Keita DG du port de Conakry devant des grévistes

 Ce qui fut refuser par le DRH. Et cela a enflammé la colère des syndicalistes et travailleurs. La Directrice fut informé par un proche, elle décide elle-même de descendre de son bureau du 2eme étage et de s’adresser aux travailleurs : « …. Effectivement le port est mis en bail pour une période 30 ans. J’ai été informé mais nous avons refuser de participer à la rédaction et validation de ce contrat. Au prix de ma vie et de mon poste, l’histoire ne retiendra pas que je suis le signataire de ce bradage. Ayez confiance en moi, rester tranquille et aller continuer vos travaux. ».

C’est l’inquiétude et le stress total. Jamais dans l’histoire des ports africains, un tel contrat de vente n’a été question. A rappeler que le Port finance à fond propre la construction e deux immeubles moderne de R+5 pour bureau, d’une mosquée R+1, IMMEUBLE capitainerie R+2, achat récent d’un remorqueur et de 2 vedettes,…..

Cette vente concerne la société Albarak dirigé par le frère de Erdogan. Ainsi ils disposerons de 95% des actions et l’état aura 5% pendant 30 ans. Cette société restera le seul gestionnaire des patrimoines et finances du Port sans partage et sans droit de regard des guinéens. Ainsi, elle affirme n’avoir besoin d’aucun travailleur actuelle du Port dans sa future gestionnaire. Son effectif s’élèvera à 150 personnes regroupant différentes nationalités de la sous région ouest africaine. Aucune forme d’indemnisation n’est prévue par ce licenciement collectif. A rappeler que le Port de Conakry compte 840 cadres , employés et ouvriers de nos jours. Dans la sous régions, ses principaux concurrents directs sont les Port de Dakar et d’Abidjan dont nos trafics diffèrent de peu en matière de tonnage manipulé et de perfectionnement désinstallations et services rendus.

Actuellement, nous avons un projet en cours d’exécution pour l’extension de la zone-est du port par la Société chinoise CHEC ( CHINA HABOUR ENGINEERING). Ce projet s’étend sur plus de 50 hectares et prévoit 3 quais d’une longueur moyenne de chacun de 480m avec des portiques automatisés , des zones de stockage pour le TRANSIT et transbordement, des magasins cales, des cuves de dépôts de carburant, des aires de stations des camions vides et chargés, d’une route pénétrante vers la zone, l’approfondissement du chenal d’accès et du bassin portuaire à -13m, l’approfondissement des quais harmonisé à -14m pour pouvoir recevoir des navires post-panamax (navire transocéanique) de la toute dernière génération,…. L’étude et suivi de ce projet a été sous la responsabilité de Mr Boubacar Kinssy Diallo Directeur des études économiques, planification et développement. Le projet coute 773 millions $ et entièrement financé par la Chine dans le cadre du projet MINE CONTRE INFRASTRUCTURE

 dans le lot des 20 milliards$. Ainsi, la 1ere tranche de déblocage de ce fond (3 milliards $ depuis janvier 2018), le financement de la zone est y fait partir. Aucune raison ne pousse le président à vendre le port. Et il risque de créer une guerre des puissances internationales sur le port et d’une privation de nos droits. Car Bolloré, Rural et les américains ont des financements colossaux au sein du Port.

À rappeler que malgré, la différence minime de tonnage manipulé entre le Port Autonome de Conakry et les ports d’Abidjan et Dakar,  le travailleur portuaire est très mal payé. Le cadre portuaire reçoit l’équivalent du salaire d’un ouvrier plein du Port de Dakar soit 310€ par mois.

L’un des principaux complices de la présidence dans cette cession est Ibrahim Kalil Keita l’actuel Directeur financier du Port surnommé Poutine. Ce dernier, pour des raisons d’indiscipline grave avait été licencié par l’ex DG du Port Mamadouba Sankhon. Par une main noire et une raison obscure, il a été repris. Depuis, il a juré de se venger de toute la société.

Voir la vidéo ci-dessous

Moussa Keita pour libreopinionguinee.com 

(LOG)

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here