Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Un communicant de l’UFDG flingue Dr Fodé Oussou Fofana, Alain Touré, Aliou Condé: « Nous les militants du parti, on se sent trahis par ces gens là »

Communiquant de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Ibrahima  Sory Camara, connu sous le nom de Ibrahima Sory Dabondy vient de faire une dénonciation ‘’fracassante’’ concernant l’attitude actuelle de certains responsables de leur formation politique (UFDG) dont Dr Fodé Oussou Fofana, Alain Touré, Aliou Condé…

Contacté ce dimanche par notre rédaction,il dira que « depuis après la présidentielle du 18 octobre dernier, à l’UFDG, seul Cellou Dalein Diallo parle pour dénoncer ce qui s’est passé et défend le parti. Les autres refusent de parler parce qu’ils ont peur de la prison. Je veux parler de Fodé Oussou Fofana, Alain Touré, Kalemodou Yansané et Aliou Condé .»

Pour le communicant du parti du principal challenger d’Alpha Condé et candidat malheureux à la présidentielle de 2020, c’est en ce moment crucial que le parti a de plus besoin des services de ses cadres. Mais, dira-t-il, depuis l’arrestation d’Ousmane Gaoual Diallo, Cherif Bah, Cellou Baldé et Abdoulaye Bah, aucun autre vice-président du parti n’a pu lever un doigt pour défendre le parti et encourager d’avantage les militants.

C’est pourquoi, a-t-il affirmé, « nous les militants, on a été trahi par certains proches du président Cellou Dalein Diallo. Le parti est dans les moments difficiles mais n’entend personne. Depuis après l’élection présidentielle, on n’entend aucune réaction venant de ces cadres issus de la Base Guinée à hausser le ton pour défendre le parti  un peu partout ».

Aujourd’hui, rappelle-t-il, « Ousmane Gaoual, Cherif Bah, Cellou Balde et Abdoulaye Bah sont en prison. Notre siège est fermé et les militants sont assis frustrés. Mais pourquoi ces vices- présidents qui ne sont pas arrêtés refusent de prendre la parole ? Pourquoi ils refusent de dénoncer et de défendre le parti ? C’est Cellou Dalein Diallo et l’ANAD seulement qui parlent. Les autres ne parlent pas parce qu’ils ont peur de la prison. Je veux parler de Fodé Oussou qui est d’ailleurs le vice-président chargé des questions juridiques,  Alain Toure, kalémodu Yansané, Aliou condé et autres. Nous les militants du parti, on se sent trahis par ces gens là. S’il s’agissait de partager les postes de responsabilité, on allait les entendre. »

Mediaguinee

 

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.