Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Trafic de cocaïne en Guinée : Qui sont ces officiers de l’armée et de la police impliqués ?

Plusieurs officiers de l’armée,  de la police et de la gendarmerie sont impliqués dans des affaires de trafic de drogue dure en Guinée. Ces agents des services de sécurité ont été arrêtés ces derniers mois suite à une vaste opération lancée par la justice guinéenne, qui au regard de l’ampleur du phénomène, a mis en place une commission rogatoire. Des civils ainsi que des hommes en uniforme sont tombés dans les mailles des filets des enquêteurs.

La dernière vague d’arrestations en date remonte d’il y a une semaine. Et ce sont de gros poissons qui ont été mis aux arrêts, puisqu’il s’agit d’un commandant du bataillon de la sécurité présidentielle et d’un officier de la police.

Mais cette chasse aux trafiquants a commencé le 15 janvier dernier. La Brigade anti-criminalité numéro 10 de Sonfonia a mené une opération et a réussi à saisir 19 sacs de cocaïne dans une villa située au quartier Nongo, commune de Ratoma.

Mais sur les 19 sacs saisis, seuls 6 ont été présentés à la DPJ. Suite à cette affaire, des éléments de la police et de la gendarmerie ont arrêtés. Mais qui sont-ils ? Où en est-on dans cette enquête ?

Selon colonel Manzo Mansaré, porte-parole du secrétariat général à la présidence, chargé des services spéciaux, lutte contre la criminalité et crimes organisés, il s’agit de : « Trois officiers de la gendarmerie, trois officiers de la police et quatre civils qui ont été inculpés dans le dossier de trafic de Cocaïne ».

Ces agents ont été déférés devant le parquet de Dixinn a-t-il ajouté. « A cause du secret d’instruction, nous ne pouvons pas communiquer leur identité » a martelé l’officier.

Mais selon lui, il y a également un autre dossier, impliquant des éléments des services de la gendarmerie, de l’armée, et de la police.  Il s’agit en tout (8) huit agents et six civils, présumés impliqués dans une affaire de trafic de Haschich dont la valeur marchande est estimée à plusieurs milliards.

Cet autre dossier est très récent.  En effet, dans la nuit du 7 au 10 avril dernier, des présumés trafiquants de la Cocaïne (Haschich) ont été arrêtés par les services compétents. 

« Parmi les huit, il y a deux commandants (gendarme et policier), un commandant de l’armée, un colonel de la police, un lieutenant-colonel de la gendarmerie et trois sous-officiers impliqués dans l’affaire Haschich » a-t-il expliqué, soulignant par ailleurs qu’ils ont été déférés devant le parquet de Kaloum.

Dossier à suivre…

Libreopinionguinee avec Africaguinee

 

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.