Après trois sessions d’audiences criminelles au Tribunal de première instance (TPI) de Mamou, les six accusés poursuivis dans cette affaire ont été fixés sur leur sort ce mercredi 30 janvier.  De lourdes peines ont été prononcées contre les accusés poursuivis pour détention illégale d’armes et munitions, association de malfaiteurs et vol à main armée. A l’ouverture de l’audience le 3 janvier dernier, le tribunal a acquitté Thierno Moussa Diallo au bénéfice du doute. Par contre, il a condamné Ibrahima Diallo, Mamadou Hafiziou Diallo, Alpha Saliou Barry alias Balla, Sidiki Camara et Mamadou Malal Bah à 10 ans de réclusion criminelle. Quant à Ibrahima Barry en fuite, il a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle. Un mandat d’arrêt a été décerné contre lui. Le tribunal a, par la suite, interdit aux cinq accusés présents à l’audience de séjourner dans la région de Mamou pendant 10 ans. Le tribunal a ordonné la confiscation des objets sous scellés (le fusil PMAK, deux boites de chargeurs, les quatre cartouches et la voiture de marque SORENTO). Sur l’action civile, le tribunal a condamné solidairement tous les six accusés dans cette affaire à payer à Ismaël Bah la victime à titre principal les sommes suivantes : 650 millions de francs guinéens, 1 million 500 mille francs CFA, 400 dollars, 1500 euros et 50 millions de francs guinéens à titre de dommages et intérêts. Le tribunal a ordonné la confiscation des deux valises et un sac à dos ainsi que les effets sous scellés. Il a enfin ordonné l’affichage du dispositif du présent jugement. Pour rappel, l’attaque s’était produite au marché de Pita le 9 août 2018 à 13h. Une forte somme d’argent avait été emportée.

Source Guineenews

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here