Tirs à balles réelles sur des manifestants et attaque contre Cellou Dalein : voici les lettres du PM Kassory aux ministres de la Sécurité et de la Justice

« Comme vous le savez, il règne en ce moment sur notre Capitale Conakry un climat délétère, entretenu par des évènements malheureux, consécutifs aux appels répétés de l’opposition à des manifestations de rue et à des ‘’journées villes mortes’’. Tout récemment, un incident a conduit le Chef de file de l’opposition à porter plainte pour une présumée tentative d’assassinat sur sa personne », a écrit le Premier ministre, chef du Gouvernement, Kassory Fofana, à son Ministre de la Sécurité et de la protection civile, Alpha Ibrahima Keira.

Dans cette lettre datée du lundi dernier, 05 novembre 2018, le chef du Gouvernement guinéen a demandé au premier responsable de la Sécurité en République de Guinée de concilier les impératifs de l’ordre public et les exigences de la sauvegarde des vies et des droits humains dans notre cher pays. « Pour l’image de notre pays et la sauvegarde des acquis de notre jeune démocratie, il est impérieux de faire la lumière sur cet incident, tout comme les allégations de tirs à balles réelles souvent imputés aux forces de maintien d’ordre. Il y va de la crédibilité de l’Etat et de la confiance des citoyens vis-à-vis de nos forces de sécurité », a rappelé Ibrahima Kassory Fofana à son Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile.

« Cette directive doit être fermement réitérée à l’ensemble de la chaîne de commandement dans le maintien d’ordre », a instruit le Premier ministre. Et le chef du Gouvernement rappelle que « SEULS les moyens conventionnels » doivent être utilisés lors des opérations. « Aucune transgression à cette disposition ne saurait être tolérée », a insisté le Premier ministre.

S’adressant au ministre d’Etat chargé de la justice, Me Cheick Sako, le chef du Gouvernement guinéen a d’abord rappelé les nombreuses pertes en vies humaines, des violences et autres pertes économiques enregistrées à l’occasion des manifestations de l’opposition. « Comme vous le savez, les appels répétés de l’opposition à des manifestations de rue et à des ‘’journées villes mortes’’ conduisent régulièrement à des pertes en vies humaines, des violences physiques et des destructions de biens, dans des circonstances qui restent souvent non élucidées ».
Dans sa lettre adressée à maître Cheick Sako, Kassory Fofana a rappelé qu’il est impérieux que l’appareil judiciaire fasse preuve de plus de réactivité et de diligence pour faire la lumière sur les évènements et fournir les réponses que nos concitoyens attendent légitimement d’eux.

« Je vous demande de donner des instructions fermes dans ce sens à l’ensemble de vos services compétents et d’en assurer un suivi rigoureux. Il y va de la crédibilité de l’Etat, de l’honneur de la justice et surtout de la paix et de la stabilité dans notre pays », a écrit le Premier ministre.

Libreopinionguinee vous propose, ci-dessous, les lettres que le Premier ministre a adressées à ses ministres de la Sécurité et de la Justice : Avec Guineematin

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here