Succession d’Alpha Condé en 2020 : les masques tombent !

Palais sekhoutoureya Guinee

La Guinée est un pays exceptionnel. Comment peut-on aspirer à gouverner un pays si on ne respecte pas ses lois ?

La question reste posée. Si on s’en tient au dialogue de sourd du comité de suivi qui se regroupe, pour discuter du comment violer nos lois et affaiblir nos institutions à travers des arrangements entre copains et puis tempis pour le peuple suiveur des leaders en fonction de leur appartenance ethnique.

C’est vraiment très grave. Peuple de Guinée l’heure est grave, si nous acceptons une fois encore que les deux formations politiques qui polluent et pourrissent l’atmosphère de la Guinée se retrouvent pour violer nos lois pour des interêt personnels et égoïstes, nous aurons que nos yeux pour pleurer, car leur consensus n’a jamais arranger quelque chose en Guinée.

Depuis l’avènement de Alpha Condé au pouvoir en 2010, dans des conditions que tout le monde sait, les lois ont toujours été violées par son manque d’autorité et rigueur.

L’UFDG et le Rpg Arc-en-ciel constituent deux partis qui violent nos lois à cause de leurs intérêts personnels et politiques.
Comment comprendre le refus catégorique d’installer les maires qui ont été élus même si la plus part est d’accord que les élections ont été émaillées des fraudes et bourrages d’urnes ?

L’ opposition s’avait bien comme tout le monde ce qui l’attendait avec la Ceni que dirigeait Salifou Kebe.
Nous avions à l’époque dénoncer le fait que la politique s’installait jusque dans les mosquées… Le Rpg et l’ufdg ont violés les lois pour en faire un accord, aujourd’hui ils veulent encore revenir sur ce que nous avions dit à l’époque.
Ils veulent minimiser les décisions de justice pour des fins politiques. Même si le juge est corrompu, s’il est en fonction et qu’il valide une élection, aucun accord ne peut annuler une décision de justice.
L’ufdg qui pense se présenter comme une alternance crédible en 2020, est tout simplement entrain de se suicider politiquement en acceptant ces éternels consensus en mettant toute l’opposition devant un fait à accomplir.

Depuis 2010, il y’a eu combien d’accords politiques qui n’ont jamais été respectés ? Pourquoi n’est pas insister, aider pour que nos lois puissent être protégées et appliquées à la lettre ?
Les masques commencent a tomber, car si l’ufdg arrivait au pouvoir dans ces conditions là, il risque de faire pire que Alpha Condé.
Si Cellou veut être président de ce pays, il doit absolument se comporter comme un démocrate, un défenseur de nos lois, de nos institutions et refuser les consensus au détriment de nos lois.
Il faut insister à ce que nos lois ne soient plus bafouées à chaque fois qu’un parti se sent léger.
Peuple de Guinée soyons vigilant.

Macka Balde vice-président des Nfd, nouvelles forces démocratiques et administrateur général de libreopinionguinee.com et de la Radio Libre Opinion RLO.

Macka Baldé, vice-président des NFD
Macka Baldé, vice-président des NFD
0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here