Souleymane Keita Conseiller chargé de mission à la présidence de la république
Souleymane Keita Conseiller chargé de mission à la présidence de la république

L’acte 4 de séries de manifestations du Front national pour la Défense de la Constitution a été dispersé, jeudi 14 novembre 2019, aux alentours de Dabondy, provoquant ainsi une vaque de violence avec l’incendie d’un bus de transport public et la mort de l’élève Souleymane Diallo à Hamdallaye, commune de Ratoma.

Après ces violences, Souleymane Keita, membre du bureau national des jeunes du RPG a réagi en appelant le FNDC au respect de la loi.

« J’ai appris que les marcheurs n’ont pas voulu respecté l’itinéraire, ce qui a débouché sur des incidents. Je pense que ce n’est pas normal de la part des organisateurs de la marche. Il faut qu’on accepte, pour une fois, la loi » entame-t-il.

Pour lui, l’argument selon lequel les autorités ont tardivement réagi aux lettres d’information brandit par le FNDC pour refuser de se soumettre ne tient pas.

« L’opposition a manifesté 530 et quelques fois pendant la première mandature du Pr Alpha Condé. Et bientôt deux mois, on ne peut plus travailler entre jeudi, vendredi et samedi. Cela met notre économie en retard, il ne faut pas tomber trop bas sur des détails pas importants. Le gouverneur a réagi 48 heures ou 12 heures avant, c’est vrai il faut rester dans l’esprit de la loi, mais ce sont de détails qui ne justifient pas le fait que les organisateurs ne respectent pas l’itinéraire fixé. Braver les autorités n’a pas de sens. Je crois que l’objectif des marcheurs et de se faire entendre et faire passer le message. A quoi bon d’aller affronter les forces de l’ordre, braver l’autorité de l’Etat » a regretté Souleymane Keita.

M. Keita explique que si l’itinéraire proposé par les manifestants représente une menace pour l’ordre public, on leur propose un autre. Ce qui fut fait, et que pour lui, le fait de dévier cela est une volonté de nuire et créer des troubles dans le pays, comme cela a toujours été l’objectif de cette opposition.

« Sincèrement, nous sommes fatigués de ces manifestations, ces vandalismes de biens, des jeunes qui meurent pour rien. Pourquoi vous voulez défier les forces de l’ordre pour braver une interdiction. Je suis fatigué et scandalisé par le fait que tout le temps, ce sont des jeunes gens qui meurent tout le temps, mais ceux qui le font vont le payer cher un jour. Un bus calciné pour rien, un jeune est mort pour rien. Les leaders sont responsables, parce qu’ils n’ont aucun droit de demander aux manifestants de braver un interdit » déplore-t-il.

Pour arrêter cette violence,  ce membre du parti au pouvoir  estime qu’il faut de la responsabilité, car dit-il, ‘’le motif pour lequel le FNDC manifeste n’existe pas pour l’instant’’.

Hafia Diallo

Comments

comments

1 COMMENT

  1. Moi jai regrèté defaite que cette opposition ne pense jamais a l,avenir de cet paye et que une bonne opposition est celui qui pense a l,avenir de son paye ,celui qui a des bons projèts pouvant developper un paye ,et la movance lui aussi doit a chaque fois organiser les petites consertations afin d,eviter ces genrs de perturbations qui met l,economie d,un paye en retard….

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here