Sit-in du SLECG : Des enseignants dispersés à Matoto

Alors qu’ils s’apprêtaient à rejoindre la direction communale de l’éducation (DCE) à Matoto, ce lundi, où comme prévu, il devait tenir un sit-in pour dénoncer « le refus du gouvernement à prendre en charge leur revendication », les enseignants ont vite été dispersés par les forces de l’ordre à coup de gaz lacrymogène, leur intimant de rebrousser chemin.

Dans la débandade, Mohamed Camara, enseignant a déploré l’acte des agents de sécurités. « C’est une protestation pacifique. Nous empêcher de tenir notre sit-in est une violation de nos droits », a-t-il déploré, avant de prévenir ; « comme l’a dit le secrétaire général du SLECG, nous sommes déterminés à aller jusqu’au bout parce que le gouvernement n’a pas l’intention de céder », souligne Mohamed Camara.

Il faut signaler que ce lundi, le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) a prévu d’organiser des sit-in devant les différentes directions communales et préfectorales de l’éducation à Conakry et à l’intérieur du pays pour dénoncer « le gel des salaires des enseignants, l’arrestation de certains syndicalistes », mais aussi « les mutations arbitraires ».

Il faut noter que si à Ratoma, Fria, les enseignants ont tenu leur sit-in dans le calme, à Kaloum, Kindia, Labé, Mamou, comme Matoto, ils ont été empêchés par les forces de l’ordre.

Libreopinionguinee avec lejourguinee

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here