Siguiri : mission échouée pour les émissaires d’Alpha Condé ?

Suite aux violentes manifestations enregistrées la semaine dernière à Siguiri, particulièrement dans la sous-préfecture de Kintinia où est basée la SAG, le président Alpha Condé a dépêché une délégation pour aller rencontrer les différentes parties concernées. Après avoir eu des séances de travail avec les responsables de la SAG, la délégation a rencontré les jeunes et les sages de la commune urbaine et de Kintinia ce samedi, 07 juillet 2018.

 

C’est dans la salle de conférence de la préfecture que s’est tenue cette rencontre. Elle a regroupé autour des émissaires du président de la République qui sont tous des cadres ressortissants de Siguiri, les autorités locales, les jeunes de la commune urbaine de Siguiri et ceux de la sous-préfecture de Kintinia qui ont manifesté pendant trois jours pour protester contre le manque de courant électrique ainsi que les sages des deux localités. L’occasion pour le chef de la délégation, Tidiane Traoré, ministre conseiller à la présidence de la République, de délivrer son message.

« Quand nous entendons à Conakry que ça ne va pas à Siguiri, nous sommes gênés, tous les cadres de Siguiri sont gênés également. Nous sommes là pour régler une fois pour toute les problèmes d’électricité de Siguiri et de Bouré, vous aurez le courant, nous sommes là pour ça, mais vous devez payer le courant. Le problème de courant sera réglé, on a tout le rapport, on a rencontré les responsables de la SAG.

Mais le président nous a instruits de vous transmettre un message, celui de préserver la SAG. Prenez l’exemple sur les citoyens de Zogola où la société Valey est rentrée, de Fria et de Boké. Préservons la SAG, il ne faut jamais accepter que cette société plie bagages pour partir », a lancé l’émissaire d’Alpha Condé dans une salle pleine de monde.

Au terme de son intervention, les citoyens attendaient à ce qu’on leur donne la parole pour qu’ils transmettent aussi leur message à la délégation. Mais, tel n’a pas été le cas. Après le discours du chef de mission, seul le préfet de Siguiri a eu droit à quelques mots pour remercier la délégation avant que la séance ne soit aussitôt levée. Une démarche qui n’a pas du tout été du goût de l’assistance. Aboubacar M’Moba Condé, un des leaders des jeunes de Siguiri, parle déjà d’un échec.

« Comment on peut venir pour faire une médiation et ne pas prendre le temps d’écouter tous les acteurs ? Nous sommes des acteurs de cette crise, si la délégation rentre à Conakry sans nous écouter, elle sera responsable de tout ce qui adviendra ici après. Le ministre Tidiane nous a dit qu’il a un rapport qu’il va remettre au président, mais nous disons que ce rapport n’engage que la délégation, il ne nous engage pas nous les jeunes de Siguiri », a-t-il laissé entendre.

A rappeler que les manifestations des jeunes de la ville de Siguiri et de la sous-préfecture de Kintinia, survenues du 26 au 28 juin dernier, ont fait 68 blessés dont plusieurs par balles réelles et plusieurs infrastructures détruites à Kintinia. Malgré les engagements pris par la SAG de reprendre la fourniture du courant électrique, la desserte n’a toujours pas repris de façon normale et des plaintes se font toujours entendre sur place.

Avec Guineematin

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here