Société Aurifère de Guinée (SAG) a éteint sa centrale électrique et plonge la ville de Siguiri dans le noir, depuis plus de 10 heures, tel est le constat fait sur place par votre quotidien électronique Guineenews ce Samedi 16 novembre 2019.

Alors que l’arrêt progressif des activités minières de la SAG à Siguiri fait echos, malgré les négociations avec les sages de la sous préfecture de Kintinian, la Société Anglogold Ashanti de Guinée reste sur sa position.

Face à cette situation, les bus assurant la navette n’ont pas fait la tâche comme d’habitude, la conséquence la plus visible est le fait que la ville de Siguiri soit plongée dans le noir à cause de l’extinction de la centrale électrique de la dite société qui s’occupe de la fourniture en électricité.

« Nous avons demandés aux responsables de la centrale électrique de l’éteindre et de passer progressivement à l’arrêt de la fourniture. Nous sommes conscients de la situation mais cette situation s’améliorera » a souligné Abdourahmane Diaby le directeur général de la SAG.

Parlant, de la situation de la reprise des activités, la direction général dit attendre « le signal de la hiérarchie ». Malgré la médiation des sages de Kintinian et quelques autorités locales.

« Nous attendons toujours la réponse de la hiérarchie du groupe Anglogold basé en Sud Afrique. » Abdourahmane Diaby DG SAG. Les points marqués comme la suspension des contrats individuelles et de prestations sont mis à exécution et celà irrite le debat. Comme nous le signale ce travailleur qui a requis l’anonymat par peur de réprésailles: « Nous sommes vraiment dépassés par ce qui se passe, nous prions vraiment pour qu’ils reviennent à de meilleur sentiments. Nous sommes restés à la maison et seulement le service minimum vont sur le chantier. C’est vraiment, déplorable et j’ai trop peur pour la suite. »

A retenir que cette situation est la suite d’une tension entre la communauté du district de Fatoya et la SAG à cause d’une problématique de bitumage dans ce district dont la SAG s’était engagée à le faire après une étude du gouvernement depuis le 18 février 2019 à travers un accord de principe dont Guineenews s’est procuré une copie. Présente en Guinée depuis 1992, la Société Anglogold Ashanti de Guinée est le premier producteur d’or du pays avc 6,9 tonnes en 2018.

Guineenews

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here