«Nous avons été réellement surpris du rôle massif de l’administration et de la prétendue USSEL…»

Dans un entretien accordé à votre quotidien en ligne ce vendredi 16 février à Conakry, Sidya Touré, président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) dénonce les fraudes subies par son parti et le dysfonctionnement constaté au niveau de la CENI. Il aborde également la question d’éventuelles alliances avec les autres partis, l’état des rapports entre l’UFR et le RPG et annonce un possible changement de positionnement de sa formation politique sur l’échiquier politique national dans les jours à venir.

Le président de l’UFR a commencé par le point de la situation des élections communales. « Nous avons reçu les différents délégués notamment en ce qui concerne les communes de Conakry. Nous avons pu constater les différents dysfonctionnements. D’abord dans nos propres rangs, ceux qui étaient-là, qui n’avaient pas fourni tous leurs PV. Mais, nous avons surtout constaté le dysfonctionnement au niveau de la CENI. On nous a rejetés énormément de bulletins à Ratoma alors que ce sont des bulletins qui ont été valablement constitués. Dans la mesure où les cases ont été marquées quel que soit l’endroit, normalement le bulletin reste valable. Nous avons constaté également la fraude massive que nous avons subie à Kaloum, à Matam et à Matoto. Toutes ces choses ont été mises en place. Nous avons saisi la commission électorale sur toutes ces questions. Et nous pensons qu’à la fin du processus électoral, nous allons prendre une décision sur ces questions au niveau de notre parti. Nous avons été réellement surpris du rôle massif de l’administration et de la prétendue USSEL (Unité spéciale de sécurisation des élections locales ndlr), le rôle qu’elles ont joué par rapport à la Commission Electorale Nationale Indépendante qui, je dois l’avouer, partout où nous avons eu des problèmes, elle a été absente. Ça, c’est le constat que nous avons fait. Nous en avons ajouté des détails. Cela va déterminer notre positionnement par la suite », explique Sidya Touré.

S’agissant des questions d’alliance avec d’autres formations politiques, il annonce qu’il y a énormément de propositions d’alliance. Mais tout ceci, précise-t-il, sera analysé cas par cas selon ce qui est important pour l’UFR. «Je crois que c’est important. Beaucoup de partis politiques avec lesquels nous avons participé aux élections nous ont contactés et nous allons faire en sorte que tout ceci puisse donner des résultats acceptables pour la classe politique guinéenne. On ne peut pas continuer de s’enfoncer sans qu’on n’ait la possibilité de redresser ces situations. Donc nous allons travailler à cela. Je pense que demain (samedi 17 février), nous avons l’assemblée générale, après cela, nous aurons des positions très claires par rapport à tout ça au niveau de l’UFR », annonce l’ancien Premier ministre.

En ce qui concerne l’état des rapports UFR-RPG Arc-en-ciel, Sidya Touré est sans ambages : « Nous n’avons pas d’alliance avec le RPG, nous nous sommes rapprochés et nous avons essayé de défendre des positions communes. Mais dans certains cas, dans la mesure où c’est le RPG qui gère l’administration, des fraudes énormes ont été constatées et nous attendons des explications par rapport à tout cela. J’espère que cela nous satisfera. Sinon, la position de l’UFR peut changer énormément ».

Guineenews 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here