Sexe-tape à Labé : « La fille se demande comment cette vidéo a fuité de son téléphone »

0

Depuis quelques jours, un sexe-tape tourné par une fille bien connue dans la commune urbaine de Labé et qui circule en boucle de téléphone portable défraie la chronique dans la sainte cité. La fille en question apparaît claire à poils dans la vidéo en train de faire des commentaires pour dit-on mieux séduire son amant qui serait en Europe selon des sources concordantes.

Volontairement ou involontairement, cette vidéo a fuité de téléphone en téléphone et finalement c’est une bonne partie de la population de Labé en particulier et des citoyens vivant en dehors de la capitale du foutah Djallon en général qui dispose du sexe-tape.

Compte tenu de la complexité du problème, le commissariat central de police de Labé s’est automatiquement saisi du dossier et la fille en question est aux arrêts selon Bangoura Mamadouba, commissaire central adjoint de Labé. « Elle a été arrêtée et mise sous mandat de dépôt. Elle est à la prison civile de Labé depuis hier. L’infraction c’est l’atteinte à la pudeur publique parce que ce qu’elle a fait, n’est pas bon ; c’est non seulement une incitation à la débauche mais aussi une atteite à la pudeur ; en fait, il y a beaucoup d’infractions »

Pourtant, la fille soutient mordicus qu’elle n’a pas partagé la vidéo. Par contre, elle se demande comment cette vidéo a fuité de son téléphone. « Le problème est que normalement, celui qui a partagé si on voyait cette personne c’est elle qu’on allait arrêter. Mais selon la fille, celui-ci est en Suisse et maintenant on s’interroge. Est-ce que c’est celui-ci qui a publié ? Est ce que la fille n’a pas donné son téléphone à un de ses copains ou bien une de ses copines et que cette dernière ait soutiré l’image pour la partager ? Tout cela est possible. Mais ce qui reste clair, la fille est dans les mains de l’autorité judiciaire depuis hier ; elle est sous mandat de dépôt et est à la prison civile ; elle sera jugée dans les jours à venir », adéclaré le commissaire central adjoint Bangoura Mamadouba.

Depuis l’arrestation de la fille, les commentaires vont bon train dans la ville de Labé. Si certaines personnes estiment que dans la mesure où ce n’est pas la fille qui a partagé la vidéo, elle ne doit pas être arrêtée, d’autres se disent indigné par le tournage de ladite vidéo qui humilie toutes les filles et femmes du monde entier. Donc, pour ces derniers, elle doit répondre de ses actes devant la loi.

Libreopinionguinee avec Guineenews 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici