SEKOUTOUREYA : Alpha Condé réitère qu’il ne fera aucune concession sur les revendications des enseignants 

Alpha Conde avec la société civile au palais Sékhoutouréya
Alpha Conde avec la société civile au palais Sékhoutouréya

Le président de la République a reçu samedi au Palais Sékhoutouréyah des acteurs de la société civile. Une rencontre qui intervenait peu de temps après le rejet par le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) sur le mode de paiement des 30% que réclament les grévistes

A ses convives, Alpha Condé a indiqué que les syndicalistes lutte pour déstabiliser son pouvoir et non revendiquer une augmentation de salaire. Le chef de l’Etat, qui réagissait à une proposition formulée par des acteurs de la société civile relative au paiement de 20% fin mai au lieu des 10% proposés par l’Etat, s’est montré catégorique.

Pour lui, il n’est pas question de quoi que ce soit, estimant que ‘’l’État a consenti d’énormes efforts pour pouvoir payer les 30% au courant 2018. Nous avons abandonné l’achat de véhicules et autres matériels pour payer 10% au mois de mai. Il n’est pas question de parler de d’autres paiements’’.

Poursuivant, il affirme que la Guinée a un programme à mener à bout avec le Fonds monétaire international. ‘’La Guinée doit bénéficier d’un montant de 21 milliards de dollars sur 23 ans avec cette institution. Mais nous devons respecter les mesures éditées par le FMI qui nous évalue’’, s’efforce de convaincre le maitre de Sékhoutouréyah.

‘’Avec la situation économique du pays, si nous cédons aux exigences des syndicalistes, on mettra en cause notre programme avec le FMI et le  pays sera à terre. Et moi, je ne sacrifierai pas l’intérêt de toute la nation au profit d’un groupe’’, lâche, furieux, le président Condé, qui opte désormais pour la confrontation en lieu et place des négociations.

Avec Visionguinee

309 Partages

Comments

comments

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here