Sékouba Konaté menace le régime de Conakry : « il faut un sursaut populaire pour le changement, on n’a entendu changement, changement: quel changement … » (interview)

Dans un entretien avec nos confrères d’Espace Fm et de OM5TV, l’ancien président de la transition, le général Sékouba Konaté en exil à Paris, s’est exprimé sur plusieurs sujets notamment la gouvernance actuelle.
Parlant de la prise du pouvoir du CNDD, Sekouba Konaté explique :
« j’ai dit au capitaine Moussa Dadis à la prise du pouvoir que nous devions organiser les élections et partir et s’il avait envie de revenir qu‘il pouvait le faire parce-que le peuple en a marre mais il ne m’a pas écouté ».
Sur Cellou Dalein Diallo Konaté dit qu’il est « présidentiable mais il lui manque le courage »
Konaté précise : « Alpha Condé, candidat à l’époque, Cellou Dalein et Sidya Touré m’ont tous donné de l’argent », sans apporter plus des détails sur ces gestes envers lui.
« Je dois dire au peuple de Guinée de ne pas accepter les gens qui veulent faire un référendum ou bafouer la Constitution, il n’en n’est pas question de bafouer la Constitution. Les gens doivent se donner la main pour vivre dans la paix et éviter les démagogues… il faut un sursaut populaire pour le changement on n’a entendu changement, changement: il ne faudrait pas que les gens soient des moutons. Je ne parle pas des Guinéens de l’extérieur puisque eux ils le savent.
Parlant du président Alpha, Sékouba Konaté se défoule : « nous connaissons des gens, ils étaient pauvres quand ils sont venus au pouvoir. Maintenant ils sont parmi les cinq chefs d‘Etats les plus riches en Afrique. Qui ne connais pas ça ? nous connaissons des gens qui n‘avaient même pas une bicyclette quand ils venaient au pouvoir. Il ( Alpha Condé) avait quoi s’interroge Konaté… ?» . « Nous, on a distribué le peu qu’on n’a eu avec les chefs d‘Etats et lui, il arrive et dit qu’il n’a rien trouvé avant de mettre la main sur c’est que j’ai au Maroc. Mais je ne suis pas pressé puisque là-bas c’est l’Afrique. Il prend un vendeur de drogue et un vendeur d’armes et fait de lui son homme de confiance ça ne peut pas aller. Actuellement il y a un homme à la Banque centrale qui a son ventre comme une femme en grossesse. Il m’a dit que la Presidence de la République à un budget de fonctionnement de « 100.000€ » par jour. Calculez- moi ça! cela fait combien par an. J’ai les documents ici, vous même vous êtes de la presse vous me décevez, il y a des gens qui ont donné « 800.000€ » pour leur communication. Je prend la communauté internationale à témoin : ce que j’ai dit ici n’engage personne d’autre que moi, je lance un ultimatum si jamais on touche un de me proche où une connaissance…Regardez ce qu’ils ont fait à Bah Aidor, à Nouhou Thiam à De Gaule, ils ont piqué Sabimbi à la sûreté. ils l’ont tués. Un jour ils répondront de leurs actes.. », menace l‘ancien président de la transition.
Un décryptage de Macka Balde.
Entretien à retrouver chez nos confrères d’espace Fm

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here