Route Coyah-Farmoriah : le ministre Naïté « globalement satisfait de l’évolution du chantier »

0

Le ministre des Travaux Publics, Moustapha Naïté, en compagnie des cadres de son département, a effectué une visite de terrain ce jeudi, 09 mai 2019, des travaux de réfection et de bitumage des 70 kilomètres du tronçon Coyah-Farmoriah, sur la route nationale Forécariah-Pamelap. Ces travaux, lancés en décembre dernier par le président Alpha Condé, avancent à la satisfaction du ministre Naïté, a constaté sur place Guineematin.com à travers son envoyé spécial.

Le ministre Moustapha Naïté et les cadres qui l’accompagnent ont d’abord visité les bases vies des entreprises CGC et HENAN CHINE, qui ont obtenu le contrat pour la construction des tronçons Coyah-Forécariah et Forécariah-Farmoriah. Ensuite, le ministre et la délégation qui l’accompagne ont mis le cap sur les chantiers proprement dits pour constater de visu l’évolution des travaux.

Selon Moustapha Naïté, « nous sommes venus faire le suivi sur le terrain pour voir exactement ce qui a été fait depuis le lancement. Je voudrais globalement marquer notre satisfaction quant à l’évolution du chantier. Nous avons parcouru déjà les deux (2) tronçons qui ont fait déjà l’objet d’attribution aux deux (2) entreprises que sont CGC et HENAN CHINE. Chacune des entreprises a 35 kilomètres à réaliser, avec des ouvrages de franchissement. Nous avons constaté déjà la construction des bases vies de ces entreprises. Et, comme vous le savez, pour un projet routier, les travaux préparatifs prennent encore plus de temps que la réalisation et la construction proprement dite même du bitume. Donc, nous avons visité les bases vies de la CGT, les bases vies d’HENAN CHINE et l’identification des carrières qui est en cours aujourd’hui par ces deux entreprises et aussi la mobilisation et du personnel et du matériel ».

Par ailleurs, le ministre des TP a dit son espoir de voir les travaux sur ces deux tronçons s’achever très rapidement. « Nous osons croire que les travaux vont aller très rapidement. Il se trouve que la mission de contrôle qui doit garantir la qualité du travail est en phase de recrutement avec nos partenaires de la Banque Africaine de Développement (BAD) et l’Union Européenne qui nous accompagnent dans le financement de ce tronçon, pour rendre Conakry-Forécariah-Farmoriah vraiment circulable et une route qui sera une route digne de ce nom. Pour l’instant, puisque la route est très dégradée, nous avons déjà instruit aux deux entreprises de faire des travaux d’entretien sur les deux tronçons et vous avez constaté avec nous que ces deux (2) entreprises se sont déployées. Et aujourd’hui, elles sont en train d’assurer les travaux d’entretien et ces travaux vont continuer jusqu’au démarrage effectif des travaux de construction de la route», a-t-il ajouté.

De son côté monsieur Wen, directeur du projet au compte de CGC, a rassuré le ministre quant à la volonté de son entreprise de respecter le délai contractuel. « Nous avons déjà signé le contrat de réfection et de bitumage de ce tronçon. Nous avons entamé les travaux. Actuellement, nous sommes en train de construire notre base vie. Et, les travaux d’identification de la carrière et du laboratoire sont en cours aussi. Nous vous rassurons que le délai contractuel qui est de deux (2) ans sera respecté », a-t-il promis.

Alhassane Camara

Pour sa part, le préfet de Forécariah, Alhassane Camara, a dit son espoir de voir se réaliser lesdits travaux. « Nous sommes là pour constater les travaux avec le ministre des Travaux Publics, l’état des lieux et aussi l’état d’avancement des travaux d’entretien que les entreprises ont entamé il y a de cela quelques semaines. Alors, la venue du ministre vient encore renforcer notre espoir de voir cette route reconstruite. Parce qu’en fait, après le lancement des travaux, le retard que cela a fait avant que ces travaux d’entretien ne commencent, avait commencé à inquiéter les populations, que si on n’allait pas rentrer dans la saison hivernale avec cet état, au risque de voir Forécariah coupé de Coyah et pourquoi pas de Conakry. Parce que, c’est le passage obligé pour rallier la capitale. Mais, au jour d’aujourd’hui, on a compris que leur passage sur le chantier encourage beaucoup, motive davantage les entreprises en charge d’exécuter les travaux. La visite du ministre sur les chantiers nous a comblé d’espoir et l’inquiétude est dissipée », a dit le préfet de Forécariah.

Selon nos informations, le coût de réalisation de ces travaux est estimé à plus de 700 milliards de FG.

Avec Guineematin

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici