Un aspirant pour le recrutement dans l’armée vient de rendre l’âme quatre jours après avoir effectué les exercices physiques sur une distance de 8 kilomètres. « Sory Dioubaté un étudiant diplômé, âgé d’une vingtaine d’années avait participé au concours le samedi 6 avril dans un effectif de 121 candidats. Après avoir parcouru les 8 kilomètres, il a été immobilisé suite d’un malaise juste au point d’arriver. Il fut évacué par l’ambulance à l’hôpital préfectoral pour des soins, sans succès. Quatre jours après, sur le point de l’évacuer sur Kankan, il a rendu l’âme en cours de route dans les environs de 19 h à 20 heures », précise  Kèlety Dioubaté grand père du défunt.

Après ses études universitaires, il pratiquait le métier de la coiffure durant des années  où il gagnait son quotidien. À quelques jours de la célébration de son mariage, Sory Dioubaté s’en est allé en laissant un enfant derrière lui. Il est signalé que malgré les conseils des autorités militaires, communales et préfectorales, certains candidats n’obtempèrent pas et se livrent à la consommation de certains aliments tels que le miel, le sucre et le lait. Conséquence, beaucoup de cas de malaise et traumatisme sont administrés à l’hôpital préfectoral. À Kérouané, ils sont au nombre 771, 121 candidats parcourent les 8 kilomètres à pied par jour dont les 80 premiers sont soumis aux autres exercices jusqu’à la dernière journée pour obtenir les 200 personnes.

Depuis le début de ces opérations au moins 8 cas de décès ont été signalés, selon les statistiques non officielles. Le ministère de la défense dit que cette étape de présélection est entièrement organisée par le ministère de l’administration du territoire et ses services décentralisés.

Guineenews

 

Comments

comments

1 COMMENT

  1. C’est malheureux de comdaner des gens qui cherche à survivre et de laisser les grands voleurs de l’etat se promener avec de grosse caisse sur la route

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here