A LA UNEINTERNATIONALPOLITIQUE

Présidentielle américaine : nouveau revers juridique pour Trump en Pennsylvanie

Les déconvenues judiciaires s’accumulent pour les avocats de Donald Trump, qui tentent toujours en vain de contester les résultats de la présidentielle devant les tribunaux. Ce samedi 28 novembre, un dernier revers cinglant est venu d’une cour d’appel de Pennsylvanie qui a débouté la demande d’annulation de la victoire de Joe Biden dans cet État-clé.

Dans un document de 21 pages, la cour d’appel pour le troisième circuit de Pennsylvanie ne mâche pas ses mots pour débouter les avocats de Donald Trump qui demandent l’annulation de la certification de la victoire de Joe Biden dans cet État-clé au nom defraudes massives qu’ils sont incapables de prouver.

«Ce sont les électeurs, pas les avocats qui choisissent le président. Il ne suffit pas de dire d’une élection qu’elle est irrégulière pour qu’elle le soit, écrit le tribunal.Les accusations doivent porter sur des éléments précis et des preuves. Nous n’avons ni l’un ni l’autre», martèlent les juges, en ajoutant que «des élections libres et justes sont le poumon de notre démocratie».

«Frankenstein juridique»

En réaction, Jenna Ellis, l’une des avocates de Donald Trump, promet d’aller jusqu’à la Cour suprême, n’hésitant pas à dénoncer sur Twitter «la mécanique d’activistes judiciaires en Pennsylvanie». Difficile pourtant de faire passer les trois juges auteur de cette décision unanime pour des militants gauchistes. Tous trois ont été nommés par des présidents républicains, l’un d’eux par Donald Trump lui-même en 2017.

Cet appel faisait d’ailleurs suite à un premier rejet d’un juge qui avait qualifié la requête du camp Trump de «Frankenstein juridique rassemblant des arguments sans fondement». Au total, plus d’une trentaine de plaintes du président ont déjà été rejetées. Aucune n’a abouti.

Source : RFI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page