C’est un signe de déclin pour le parti de l’opposant ambivalent, Sidya Touré.

Son parti vient d’enregistrer deux importantes défections en faveur du parti GDE du dissident de l’UFDG, Aboubacar Soumah de dixinn.

Il s’agit de Bangoura Khalissadé et Salifou Sylla respectivement coordinateur et animateur politique de l’UFR à Coyah et à Dubréka. Le motif de leur départ des rangs de l’UFR est bien précis. Ces deux démissionnaires désapprouvent les démarches ambivalentes et l’incohérence de Sidya Touré. Ils affirment être opposés au manque de reconnaissance de la part du leader de l’UFR qui veut tailler le parti à son image et à sa volonté.

Sur le choix du GDE de Soumah, ces transfuges de l’UFR indiquent à qui veut l’entendre, qu’ils ont suivi Dr. Deen Touré qui a aussi plié bagage. Les deux nouveaux adhérents au parti GDE annoncent par la même occasion que d’importants départs sont attendus dans les jours à venir pour rejoindre le parti Guinéen pour le Développement et l’Equilibre (GDE).

Après donc les départs de Baïdy Aribot, de Dr. Deen Touré, de l’honorable Doumbouya de Matoto et beaucoup d’autres jeunes, non les moindres, faut-il craindre de l’avenir très proche de l’UFR de Sidya Touré ?

Ces démissions de masses et de cadre dans les rangs de l’UFR ne seront pas sans préjudice majeure aux échéances électorales futures.

Ce qu’il faut craindre cependant, c’est la disparition de l’UFR avant la Présidentielle de 2020.

Car tout porte à croire de nos jours, que l’UFR ne ressemble qu’à un tigre en papier. Le parti se meurt lentement et progressivement très malheureusement.

Habib Marouane Camara, journaliste.

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here