Nos sources sont formelles. Le ministre d’Etat chargé de la défense nationale Mohamed Diané n’est pas derrière les ennuis judiciaires du Groupe Lynx dont le fondateur a été placé sous contrôle judiciaire. En tout cas si l’on en croit les propos du Directeur de l’information et des relations publiques des Armées (DIRPA).

Depuis Moscou, en Russie où il est en visite privée, le ministre d’Etat en charge des affaires présidentielles a fait démentir l’information par son directeur de l’information et des relations publiques des armées.

Contacté samedi à propos, Aladji Cellou a confié que son patron n’a rien à voir avec la plainte. « Non. Absolument pas », a répondu Aladji.

Poursuivis pour « complicité de production, diffusion de données de nature à troubler la sécurité publique et à porter atteinte à l’honneur et à la dignité humaine », Diallo Souleymane Fondateur de Lynx et Abou Bakr directeur général de la radio du même nom ont été placés sous contrôle judiciaire. Le second est interdit d’animer l’émission Œil de Lynx.

Le passage dans Œil de Lynx -une émission à grande écoute- de dame Doussou Condé, activiste guinéenne en Amérique du Nord et ex-militante du RPG, très mordante contre le régime d’Alpha Condé, serait la faute -interdite- commise par le média.

Source : Mediaguinee

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here