Après le doyen Diallo Souleymane, PDG du groupe de presse Lynx/Lance/Lynx FM, c’est au tour d’Abou Bakr, directeur général de la radio Lynx FM, d’être mis sous contrôle judiciaire. La nouvelle est tombée ce mercredi, 21 août 2019, au Tribunal de Première Instance de Kaloum, a appris un reporter de Guineematin.com d’une source proche du dossier.

Les autorités judiciaires n’en démordent pas et enfoncent le clou dans ce qu’il convient d’appeler l’affaire Lynx FM. C’est Boubacar Alghassimou Diallo, plus connu sous le nom d’Abou Bakr, qui est placé aussi sous contrôle judiciaire ce mardi par le doyen des juges d’instruction du tribunal correctionnel de Kaloum.

Selon maître Salifou Béavogui, membre du collectif des avocats de la défense, « Abou Bakr a été placé sous contrôle judiciaire avec plusieurs interdictions. Il est interdit à notre client de sortir du territoire de Conakry sans autorisation du juge alors qu’il habite au kilomètre 36. Il doit se présenter au tribunal lundi, mercredi et vendredi. Il ne doit pas animer l’émission Œil de Lynx jusqu’à ce qu’il en soit autrement décidé ».

Mais, l’avocat annonce que le collectif ne va pas se laisser se faire. « Nous comptons relever appel contre les deux ordonnances de mise sous contrôle judiciaire ».

Pour rappel, c’est suite à l’intervention de madame Doussou Condé, ancienne responsable du RPG, dans l’émission Œil de Lynx, que les ennuis judiciaires ont commencé pour les responsables de ce groupe de presse. La dame aurait fait des révélations sur la gestion de la solde des militaires guinéens qui servent sous le drapeau de la MINUSMA (Mission des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali).

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél 628 17 99 17

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here