Pèlerinage à la Mecque, un pèlerin guinéen raconte le calvaire : « les gens n’ont plus d’argent de poche »

Image d’illustration

Ils ont déboursé plus de 40 millions de francs guinéens pour effectuer le pèlerinage sur les lieux saints de l’islam. Près d’un mois après la fin du hadj, des pèlerins guinéens restent bloqués à la Mecque et ne savent plus à saint se vouer. Dans l’après-midi du lundi, VisionGuinee a joint Elhadj Mamadou Mountaga qui a accepté de raconter le calvaire que vivent plusieurs centaines pèlerins en Arabie Saoudite. ‘’On rencontre beaucoup de difficultés sans savoir à quelle date nous allons quitter ici pour Conakry’’, indique-t-il au bout du fil. ‘’Avant-hier, on nous a dit  que le 13e convoi devait quitter la Mecque pour Conakry. On nous a aussi annoncé qu’à compter d’aujourd’hui, il va y voir trois vols par jour pour que tout le monde puisse rentrer le plutôt que possible’’, précise notre interlocuteur. Le retour de ce pèlerin était prévu pour le mardi 18 septembre. Avec le changement de chronogramme qui est intervenu, il se dit convaincu qu’il ne pourra pas fouler le sol guinéen à la date indiquée. ‘’On se rend compte que ce n’est pas possible. Parce qu’il y a encore deux groupes de pèlerins dont les bagages ont été pesés, mais qui n’ont pas encore bougé. C’est pour vous dire qu’on ne sait pas quand est-ce nous allons bouger’’, laisse entendre Elhadj Mountaga. Et que disent les autorités guinéennes ? ‘’Nous sommes ici dans l’incertitude et dans une confusion totale’’, répond-il, d’un ton ferme, précisant que ‘’les gens n’ont plus d’argent de poche. A un moment donné, on nous donnait la dépense au niveau des hôtels pour qu’on puisse préparer à manger. Des travailleurs de l’hôtel sont venus même nous dire qu’ils veulent récupérer les chambres que nous occupons. Ne sachant pas quoi faire, nous avons été obligés d’aller voir les représentants des agences de voyage pour régler le problème’’, nous précise-t-il encore.

VisionGuinee.Info

309 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here