Le deuxième secrétaire général adjoint du SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée), Oumar Tounkara, a présenté hier mercredi 26 décembre ses excuses à son bureau national qui lui accusait de «traitrise». L’information a été confirmée par  non seulement le premier secrétaire général adjoint Abdoulaye Portos Diallo mais aussi l’intéressé lui-même au téléphone de nos confrères des Guinéenews

Pour le professeur de philosophie Oumar Tounkara, c’est une divergence de vue par rapport à certaines questions syndicales qui est loin d’une animosité. « J’ai présenté des excuses parce que Aboubacar Soumah ne m’a fait des reproches qu’en réunion. Je le conteste et quand tout le monde est d’accord, moi je donne un point de vue contraire. La tribune syndicale est la plus démocratique. Chacun doit donner son point de vue même si c’est le point de vue général qui doit l’emporter. Pour jouer à l’apaisement parce que cela avait commencé à inquiéter tous les enseignants. J’ai présenté des excuses (…) », a-t-il expliqué au bout du fil.

S’exprimant sur ses contacts avec la Primature et la BCRG (Banque Centrale de la République de Guinée), le syndicaliste Oumar Tounkara a balayé d’un revers de la main cette accusation. Toutefois, il a fait savoir qu’il a une relation extra-syndicale avec le gouverneur de la BCRG Lounsény Nabé qui date de 1978 pendant qu’ils étaient sur les bancs de l’Université.

« C’est archi-faux. C’est Aboubacar Soumah qui m’a mandaté d’aller à la Primature parce que lui-même n’étant pas disposé d’y aller. L’USTG aussi m’a désigné et Aboubacar Soumah aussi a accepté en disant que je suis son adjoint. Je suis allé avec le secrétaire général de l’USTG Abdoulaye Sow. On parle du gouverneur de la BCRG, je vous rappelle que nos relations sont extra-syndicales. Nous, nous sommes connus depuis à l’Université en 1978», s’est-il  défendu.

Pour terminer, Oumar Tounkara a laissé entendre que c’est un des communicants du SLECG qui a disséminé de fausses informations dans les médias sur sa personne. « C’est un de nos jeunes communicants qui est à la base de tout cela. C’est lui qui a donné des fausses informations sur moi. Il m’a non seulement présenté ses excuses mais aussi il m’a promis qu’il passera dans les médias où il est intervenu pour revenir sur ses propres déclarations. Il m’a fait savoir qu’il a été induit dans des erreurs », a-t-il dit.

Avec Guineenews

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here