L’opposant malien Oumar MariKo, président du parti SADI, en séjour en Guinée depuis quelques jours, a pris part ce samedi,  25 mai 2019, à une conférence de presse dont l’objectif était de promouvoir un changement constitutionnel pour permettre à Alpha Condé de s’offrir un troisième mandat. « Je suis partant pour une quatrième République », a lancé Oumar Mariko.  « Ce que je dis aujourd’hui, avec les enjeux de circonstance, ça ne sera pas compris. Ce n’est pas grave, ça va être compris plus tard », renchérit-il plus loin. « Moi je suis président de la République du Mali demain, je changerai la constitution et je me présenterai autant de fois que je le voudrai. Je vous le dis très clairement. Mais ce que je vais faire, je vais ouvrir le débat et je rentre dans le débat moi aussi. Je ferai en sorte que les élections soient transparentes et je mettrai le peuple dans les conditions pour que les élections soient transparentes », a mentionné plus loin l’opposant malien. Au cours de cette conférence, Oumar Marico a surtout tenu à confier aux journalistes qu’il a apprécié le président Alpha Condé quand ce dernier a mentionné dans un discours en Côte d’Ivoire, qu’il faut couper le cordon ombilical avec la France. Une déclaration d’amour de l’opposant malien qui pourrait faire partie des raisons qui l’ont conduit à prendre part à cette conférence de presse organisée par Alhousseny Makanéra Kaké, un transfuse qui avait rejoint l’opposition après son limogeage du gouvernement.

Source : Guinee114

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here