Non, un Président ne devrait pas parler comme ça ! (Tribune)

C’est avec une grande consternation que j’ai suivi l’interview du Président Alpha Condé sur TV5 Monde, tant sur la forme que sur le fond. 1- Sur le fond, l’on est tous conscient que le « divorce »entre la France et la Guinée a été brutal et violent. En conséquence, la France a voulu que la Guinée paie le prix de « son indépendance » en entravant ses projets de développement dans les années post-indépendances. Mais ceci n’est pas un fait nouveau que le Président Alpha vient de découvrir. Il connait très bien la France, puisqu’il y est venu à l’âge de 15 ans, y a fait toutes ses études et toute sa carrière d’enseignant. C’est cette même France qui l’a protégé quand le Président Sékou Touré l’avait condamné par contumace en 1970. Et c’est encore cette même France qui a joué un rôle important dans sa libération sous le régime du Président Lansana Conté en 2001. Il détient encore un passeport Français, ainsi que son fils Mohamed Alpha Condé. C’est ce passeport français qui permet à son fils de voyager à travers le monde. Alpha Condé a des attaches et des amis Français, qui l’ont d’ailleurs bien aidé durant toute sa quête du pouvoir et pendant son premier quinquennat. Aujourd’hui, les choses ont changé. Le Président Macron ne lui accorde plus la même attention que le Président François Hollande. Si vous ne le saviez pas, sachez que le Président Alpha Condé a été le dernier Chef d’Etat Africain reçu en visite d’Etat le 10 avril 2017 par François Hollande avant de quitter l’Elysée. Le 16 novembre 2017, le Gouvernement Guinéen conduit par le Président Alpha lui-même est venu faire une levée de fonds à Paris à hauteur de 20 milliards de dollars pour financer son Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020. Faire croire aujourd’hui à l’opinion guinéenne ou africaine qu’il veut dénoncer les actes malveillants de la France est un faux débat. Comme le disait le Président Macron, « c’est de la poudre de perlimpinpin » pour fuir la question du bilan et du 3ème mandat. Alpha Condé a toujours été en connivence avec la France. On dénonce d’un côté et on tend la main de l’autre côté !

2- Sur la forme, la prestation du Président est catastrophique.Son équipe de communication devrait se remettre en question et lui prodiguer des conseils. Ceux et celles qui entourent le Président Alpha Condé devraient avoir le courage de lui dire la vérité. Il ne s’agit pas d’aimer ou de ne pas aimer la personne ou l’individu qu’il représente. L’honnêteté intellectuelle nous oblige de dire qu’il n’a pas été à la hauteur, il n’a pas su incarner la fonction présidentielle. Dans un entretien, débat ou discussion, c’est à nous de trouver les mots et gestes pour convaincre notre interlocuteur. Lorsque le journaliste affirme que la Guinée n’a pas décollé économiquement, c’est au Président Alpha Condé de présenter l’état de la Guinée quand il est arrivé au pouvoir en 2010 et l’état actuel de la Guinée, chiffre à l’appui. Des agrégats économiques ont été définis justement pour cela : Produit Intérieur Brut, Produit Intérieur Brut par Habitant, Indice de Gini, indice de développement humain, taux de mortalité, taux de scolarisation, taux de natalité, espérance de vie, seuil de pauvreté, Profondeur P1 et Sévérité P2 de la pauvreté, taux d’inflation, taux de chômage, indice des prix à la consommation, etc.
3- Conclusion : Pour présenter son bilan, il n’a pas besoin de gesticuler et d’être agressif. Comme le disait Nicolas Boileau « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément ». Il refuse de répondre à la question sous prétexte que 80% des guinéens ne comprennent pas le français. De l’autre part, les paysans guinéens achètent aujourd’hui de l’engrais avec leur téléphone portable. Quelles contradictions et décalages ! Certains disent qu’il n’a pas à se justifier devant des journalistes « français ». Alors pourquoi a-t-il librement accepté la demande d’interview des journalistes « français ». Il a eu connaissance des points inscrits à l’ordre du jour avant d’accepter librement l’interview.

Mes chers compatriotes, ne soyons pas aveugles devant la réalité. Une fonction présidentielle s’incarne. Le Président Alpha Condé n’a pas été à la hauteur. Un Président de la République ne devrait pas parler comme ça !

Par Diarra DOUMBOUYA | Project Manager| Paris, London|diarra.doumbouya@outlook.com

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here