Mouctar Bah de RFI a été entendu par la HAC

Mouctar Bah, correspondant de RFI et AFP en Guinée a été entendu par la Haute Autorité de la Communication ce lundi 12 novembre, au sujet de son article de presse relatif aux violences à Wanindara. Au sortir de la rencontre, le journaliste a rendu compte de son entretien avec les commissaires de l’institution…

« Ils ont dit que mon papier passé sur l’armée où j’ai dit, selon les proches des victimes, des bérets rouges sont venus sur une moto, tirer sur des gens qui étaient devant leurs portes, que je n’ai pas équilibré mon papier, qu’il fallait appeler le Ministère de la défense.

Je leur ai dit que c’était vers 22 heures à 23 heures, c’est pourquoi je n’ai pas appelé. Le lendemain, j’ai tout fait pour les avoir, mais impossible de les joindre. Ensuite, ils m’ont dit que comme le papier est déjà passé, c’est ce qui est grave. On a discuté autour de ça.

Ils ont dit qu’ils vont siéger pour prendre la décision finale. Je ne me reproche de rien. Le fait de rapporter des propos des proches des victimes, et que le lendemain j’avais tout fait, j’ai même échangé le lendemain avec Aladji Cellou Camara et Souleymane Keita« , soutien le journaliste.

Laïla Bah 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here