Mohamed Lamine Bangoura confirmé : « toutes les options sont sur la table pour enlever Alpha Condé » (Ousmane Gaoual, UFDG)

Dans un entretien qu’il accordé à notre rédaction, le coordinateur par intérim de la cellule de communication de l’UFDG -principal parti de l’opposition guinéenne- a qualifié mercredi le décret de confirmation de Mohamed Lamine Bangoura à la tête de la Cour constitutionnelle de fuite en avant du gouvernement. « C’est une fuite en avant que gouvernement vient d’opérer mais que l’opposition ne va pas accepter. Dans les prochains jours, nous allons nous retrouver, on va prendre position clairement là-dessus et s’organisera pour apporter la réponse appropriée à cette autre violation des textes de notre pays.

Nous l’avions dit par le passé, le chef de L’État prend le risque d’installer le pays dans une instabilité qui risque d’emporter son régime. Parce que cet acte-là, il vient de montrer aux Guinéens qu’il ne se fiche pas mal de notre constitution, il ne se fiche pas mal de nos lois et comme il est investi en vertu de ces lois mais à partir d’aujourd’hui, toutes les options sont sur la table pour enlever Alpha Condé, il faut qu’il le comprenne », a dit le député uninominal de Gaoual. Plus loin, le député UFDG indique que l’opposition travaillera pour le respect des lois de la république.   « Nous n’avons jamais eu le doute que c’est Alpha Condé qui était à la manœuvre, il vient d’apporter la preuve devant l’opinion internationale et nationale et par la même occasion comme je l’ai dit tant tôt, il a mis sur la table toutes les options pour l’enlever au pouvoir, c’est quelque chose qui ne sera jamais accepté.

L’opposition agira avec sérénité et le moment venu, avec des moyens appropriés pour faire en sorte que la constitution de ce pays soit respectée », a-t-il indiqué. La Cour constitutionnelle était minée depuis plusieurs mois par des crises tous azimuts entre le désormais ancien président de l’institution Kèlèfa et les huit autres conseillers qui réclamaient le départ du premier pour mauvaise gestion et violation de la loi. Ce Mercredi, face à la presse, M. Sall a rejeté en bloc les accusations et souligné que ses détracteurs ont de solides soutiens

Avec Mediaguinee

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here