Mensonge d’Etat sur le cas « Grenade » constat

Depuis ce jeudi 15 mars 2018 le procureur de la République près le tribunal de Dixinn Souleymane Ndiaye aurait présenté un individu au nom de Boubacar Diallo dit « GRENADE » qui serait l’auteur de plusieurs tueries lors des manifestations politiques organisées par l’opposition en Guinée. Le procureur a enfoncé le clou en déclarant que le fugitif serait soutenu par le parti Ufdg et ses cadres au plus haut niveau. Pourtant, il y a trois jours, trois jeunes militants de l’opposition ont été tués par des gendarmes dans des quartiers réputés fiefs de l’opposition.
Boubacar Diallo « grenade » est-il l’auteur de ces tueries alors qu’il est arrêté depuis quelques jours avant les manifestations?.
93 jeunes innocents ont perdu la vie dans la même zone par des forces de sécurité sans qu‘une enquête ne soit ouverte. Et cette sortie du procureur est juste une manière de divertir le monde. L’opinion a compris que justice ne sera jamais rendu pendant ce mandat d’Alpha Conde.

Mais « tôt ou tard justice sera rendue ».

Il y a quelques jours des manifestations ont été organisées un peu partout dans la capitale guinéenne – même devant le palais Sékhoutouréya -avec des injures grossières contre le chef de l’Etat Alpha Condé. Personne n’a été arrêté ni tué et pourtant c’était devant le palais présidentiel et devant des bérets rouges qui ont même calmer les manifestants.
Quelle politique de deux poids deux mesures faisons nous face ? II faudrait désormais que l’Etat accepte de jouer son rôle, celui de traiter tous les Guinéens au même pied d’égalité.
Justice doit être faite pour les 93 jeunes tués en Guinée depuis l’avènement d’Alpha Condé au pouvoir.

Moussa Keita pour Libreopinionguinee.com
(LOG)

346 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here