La ville de Kindia s’apprête à accueillir le président Alpha Condé le samedi, 04 mai 2019. Une manifestation qui intervient au moment où pro et anti 3ème modification de la Constitution guinéenne se regardent en chiens de faïence. Le front anti 3ème mandat, regroupé autour du FNDC (Front National pour la Défense de la Constitution), compte à son tour mobiliser du monde à Kindia.

Alors que Sékou Koundouno et Cie disent avoir eu vent de mauvaises nouvelles en provenance de la capitale de la Basse Guinée, le ministre Cheick Taliby Sylla balaye tout d’un revers de main.

Selon Sékou Koundouno, de la Cellule Balai Citoyen et membre actif du FNDC, une source bien introduite les a alertés d’une volonté de s’en prendre physiquement à certains membres du mouvement. Des noms de certaines personnalités seraient liés à cette entreprise malveillante. Notre source a cité nommément le ministre de l’Energie, Cheick Taliby Sylla, le préfet et le gouverneur de Kindia, entre-autres.

Joint au téléphone dans la soirée de ce jeudi 2 mai 2019, Cheick Taliby Sylla a balayé d’un revers de main ces accusations. « Cette information vient de vous et je l’apprends de vous et je ne veux pas des histoires comme ça. Ce qui peut rassembler les guinéens pour qu’on rentre ensemble, qu’on monte ensemble pour faire les mêmes choses, je suis prêt à ces réunions-là. Mais, des réunions de diffamation ou des réunions qui peuvent nous mettre dos-à-dos, je ne marche pas avec ça », a tranché le ministre de l’Energie.

Nos multiples tentatives de joindre le préfet de Kindia, N’Fansoumane Touré, l’un des mis en cause, sont restées vaines. Les appels de notre reporter aux environs de 18 h pile, n’ont reçu aucune réponse.

Avec Guineematin

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here