Conakry le 21 Mai 2019 – Le grand oral des membres du gouvernement se poursuit. Une semaine après le passage du Ministre d’Etat de la Santé, c’était au tour ce lundi de celui de l’Environnement, des Eaux et Forêts d’animer cette 15e traditionnelle conférence de presse. Le Ministre Oyé Guilavogui a, au cours de cette rencontre avec la presse présenté les acquis de son département et décliné les défis et perspectives. 

Tout d’abord, le Ministre a indiqué que depuis 2011, les acquis du département s’articulent autour de quatre axes d’intervention prioritaires à savoir : la promotion de la bonne gouvernance environnementale ; la gestion durable des ressources naturelles ; l’amélioration du cadre de vie et la gestion des catastrophes et des urgences environnementales. « Depuis cette date, des grandes réformes ont été entreprises pour tenir compte des évolutions aux niveaux national, régional et international. Et des outils ont été élaborés dans le but de redonner au secteur de l’environnement sa véritable place dans les institutions gouvernementales » a déclaré Oyé Guilavogui.

Poursuivant son compte rendu, le Ministre a mis l’accent sur la gestion des ressources naturelles. La réforme de ce secteur à contribuer dira-t-il à l’arrêt de certaines mauvaises pratiques. Telles que la coupe anarchique du bois par endroits, le braconnage, la pratique des feux de brousse, la dissuasion de certains délinquants animés d’intentions non respectueuses de l’environnement.

Pour la préservation de l’écosystème ainsi que la protection durable de la diversité biologique, plusieurs projets ont été initiés dont certains ont eu le financement et pour d’autres le financement est en cours de recherche. En plus de ces projets initiés, la 3e République a entamé le processus de mise en œuvre de la contribution déterminée nationale (CDN). Pour ce faire, le pays a signé une convention de partenariat public privé pour la réalisation d’un projet dénommé « émission zéro global ». Il s’agit d’un programme de reboisement pour une superficie de 60 000 ha dans les préfectures de Boffa et Kankan.

Toujours pour la promotion des énergies renouvelables, une autre initiative et non les moindres a été mise en place. Il s’agit d’un projet présidentiel qui consiste à lancer une vaste campagne de reboisement national. Initié lors du conseil ministériel du 24 janvier 2019, il s’inscrit dans une démarche inclusive et participative prenant en compte toutes les préoccupations de disparition des écosystèmes forestiers, tout en répondant aux problèmes d’employabilités des jeunes.

1693 ha seront reboisés en campagne 2019, pour un montant de 16 931 756 francs guinéens.

La Cellule de Communication du Gouvernement

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here