Conakry, le 29 Août 2019 – Le Premier ministre, Chef du Gouvernement a présidé ce jeudi, la cérémonie de clôture des travaux de l’atelier de formation des formatrices en technique de transformation de produits agroalimentaires à base de fruits et légumes des Centres d’Autonomisation Féminins et Groupements de Conakry.

Cette initiative du ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, appuyée par le PNUD, s’inscrit dans le cadre du Programme d’appui à l’Entreprenariat Féminin et à l’Autonomisation de la Femme,  qui intègre un volet important de formation en faveur des groupements d’intérêt économique et des centres d’autonomisation des femmes. Elle vise principalement le renforcement des capacités entrepreneuriales et l’autonomisation des filles / femmes guinéennes en agissant sur les compétences à développer des entreprises agroalimentaires, et à faciliter leur accès à l’emploi décent durable.

Cet atelier de Conakry,  est le quatrième du genre, après ceux de Kankan, Kindia et Boké. Il vise la qualification  de 105 femmes issues de 6 groupements féminins et de 3 centres d’autonomisation féminine  sur les techniques de base de transformation des fruits et légumes en confitures, sirops, jus, ou aussi en  légumes secs.

Pour le Représentant résident du Programme des Nations Unies pour le Développement, l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes est un engagement  mondial  mais aussi une priorité de l’agenda 2063 de l’Union Africaine. Selon Luc Grégoire, l’Afrique d’une manière générale et la Guinée en particulier y attache une attention forte et une volonté réaffirmée de réduire les inégalités entre hommes et femmes et de promouvoir une dynamique de développement économique et sociale porteuse d’inclusivité et d’opportunités.  

De son côté, la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance,  a clairement précisé que durant la phase pilote du ‘’PEFAF’’  le choix d’une approche modulaire a été prévu pour faire de ces structures des entreprises économiques viables pour la République de Guinée. Poursuivant, Madame Diaby Mariama Sylla dira que dans cette optique la formation en cascade a été privilégiée dans le but de doter notre pays de personnes ressources capables de transmettre le savoir et le savoir-faire en techniques de transformation agroalimentaire à des groupes cibles plus élargies au-delà de ceux bénéficiaires de cette phase pilote.

Pour sa part, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, dira que les activités qui ont démarré depuis le 09 août 2019, ont permis de renforcer significativement les capacités des membres des Groupements féminins, Coopératives à vocation économique, et des Centres d’Autonomisation des Femmes dans les préfectures de Boké, Kankan, Kindia et Conakry.

Plus loin, Dr Ibrahima Kassory Fofana,  a mentionné qu’il n’est pas superflu de souligner que les actions de formation accomplies,  sont en parfaite cohérence avec les ambitions du Président de la République qui a dédié son magistère aux femmes et aux jeunes.

Pour terminer, le locataire du palais de la Colombe dira que ces actions de formation sont également en parfaite adéquation avec les orientations stratégiques  définies dans le Programme National de Développement Economique et Social, notamment son pilier 3 consacré au « Capital Humain et Développement Inclusif ». 

 

 

La Cellule de Communication du Gouvernement 

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here