Marche dispersée par les forces de l’ordre : Fodé Oussou de l’ufdg ne désarme pas »Nous allons continuer à manifester…. »

Dispersés à coups de gaz lacrymogène par les forces de l’ordre empêchant tout regroupement pour une énième protestation de rue contre la gouvernance actuelle, les opposants ont été contraint de se retrancher au domicile du chef de file de l’opposition à Dixinn où ils ont animé un point de presse pour la circonstance

Présidé par le député Fodé Oussou Fofana en l’absence de Cellou Dalein Diallo en séjour à Dakar, les opposants ont réaffirmé à la presse leur détermination à ne pas lâcher prise dans cette épreuve de force avec l’Etat.  »Leur objectif c’est de nous intimider, nous empêcher à exercer notre droit mais il se trompe parce que nous allons nous retrouver immédiatement et vous donner la date des prochaines manifestations, nous resterons comme ça, nous allons continuer à manifester, nous avons plus de 103 jeunes tués au cimetière de Bambeto. Si c’est pour nous intimider, je vous le dis ici clairement pour que vous notiez les manifestations vont continuer tant que nos droits humains ne sont pas respectés, tant que la démocratie n’est pas respectée, tant que nous ne serons pas dans vos droits’’ a martelé Fodé Oussou Fofana le numéro 2 de l’UFDG, la principale formation de l’opposition

Cette marche devrait partir de l’esplanade du stade du 28 septembre à Dixinn pour le palais du peuple à Kaloum mais finalement elle a été tuée dans l’oeuf au domicile du leader de l’UFDG à Dixinn et les militants qui ont tenté le forcing ont été dispersés par les agents de la sécurité déployés pour la cause

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here