Manifestations des Gilets jaunes : incidents sur les Champs-Elysées, Castaner dénonce le rôle de « l’ultra-droite » et met en cause Marine Le Pen

BRAS-DE-FER – Jour décisif pour le mouvement des Gilets jaunes. Ce samedi 24 novembre, des centaines de gilets jaunes ont commencé à affluer vers le centre de Paris où plusieurs secteurs ont été totalement bouclés dès l’aube de la Concorde au quartier de l’Elysée. Des dizaines de blocages sont en cours dans de nombreuses régions une semaine après une journée de mobilisation qui avait rassemblé près de 300.000 personnes dans toute la France. Suivez en direct les dernières informations sur la suite des événements.

LE POINT A LA MI-JOURNEE

– Selon le ministre de l’Intérieur, 23.000 personnes manifestaient samedi matin dans toute la France. A Paris, les manifestations rassemblaient plus de 8.000 personnes en fin de matinée. Après de fortes tensions sur les Champs-Elysées, où les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour empêcher les manifestants d’accéder à l’Elysée, ces derniers ont fait demi-tour, en direction de la place de l’Etoile. Du mobilier urbain a été détruit et des barricades ponctuellement dressées

– Sur les autoroutes, plusieurs barrages filtrants étaient répertoriés par le gestionnaire Vinci, notamment sur l’A7 (barrière de Vienne), sur l’A9 (frontière espagnole), sur l’A8 (La Barque) et sur l’A10 à Saint-Arnoult-en-Yvelines. La liste des échangeurs perturbés est consultable en ligne

– La mobilisation était très suivie samedi matin sur l’île de la Réunion, avec déjà plusieurs centaines de personnes rassemblées

– Vendredi soir, des échauffourées ont éclaté à Calais entre Gilets jaunes et forces de l’ordre, faisant sept blessées chez ces dernières, qui ont dû faire usage de gaz lacrymogène pour disperser le rassemblement près de l’A16

LE PEN

Marine Le Pen sur LCI : « M. Castaner se comporte de façon indigne. Je n’ai jamais appelé à quelque violence que ce soit »

« Je ne participerai pas à cette manifestation. On change les choses en allant voter »

« Le gouvernement insulte les Gilets jaunes, refuse de voir que derrière ce mouvement il y a des gens qui n’arrivent pas à boucler les fins de mois. Il les pousse à la faute »

« Je soutiens cette mobilisation, mais je ne soutiens pas les actes de violence »

CASTANER

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner : « Nous constatons un affaiblissement de la mobilisation par rapport à samedi dernier », avec 23.000 manifestants dans toute la France

« A Paris, 8.000 personnes seraient mobilisées, dont 5.000 sur les Champs-Elysées »

« L’ultra-droite est mobilisée et tente de dresser des barricades. Les forces de l’ordre avaient anticipé cette situation »

« Les séditieux ont répondu à l’appel de Marine Le Pen et veulent s’en prendre aux institutions et aux parlementaires. J’en appelle à la responsabilité »

« Il n’y a pas d’inquiétude particulière de notre part. Nos forces de l’ordre seront présentes et répondront »

SECURITE

Selon nos informations, malgré les fortes tensions sur les Champs-Elysées, aucun manifestant n’a dépassé pour l’heure les zones de sécurité interdites par l’arrêté préfectoral.

La présence d’éléments d’ultra-droite est en outre confirmée parmi les manifestants qui affrontent les forces de l’ordre

CHAMPS-ELYSEES

Des manifestants se sont emparés de mobilier et de fauteuils des cafés avoisinants pour mettre en place une barricade, sur les Champs-Elysées

LCI

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here