Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Manif contre l’interdiction de la prière nocturne : deux jeunes blessés par balles, à Kankan

La manifestation des jeunes contre l’interdiction de la prière nocturne (Qiyam Al Layl) continue de faire des dégâts tant sur le plan matériel qu’humain. Après les cas de blessés enregistrés hier mercredi dans l’affrontement des grognards et des adeptes du premier imam, ce sont deux jeunes hommes qui ont été blessés par des balles tirées par des militaires en pick-up dans la commune urbaine de Kankan.

Billy Kourouma, 25 ans et électricien de bâtiment, a été touché à la jambe. Couché dans son lit d’hôpital, il explique : « Je quittais chez mon ami sur ma moto aux environs de 23 heures, quand mon chemin s’est croisé avec celui des militaires en pick-up qui étaient en train de tirer des balles en l’air n’importe comment. Quand je me suis un peu rapproché d’eux, j’ai abandonné ma moto et j’ai fui pour descendre à pied dans le quartier. C’est quand je suis arrivé à quelques mètres de chez moi, qu’une balle est venue traverser ma jambe. Sur le coup, je suis tombé, j’ai essayé de me relever mais je ne pouvais pas. Donc j’ai rampé pour rentrer dans la cour. Ces militaires étaient venus appréhender des personnes qui font la prière nocturne, mais comme ils ne les ont pas trouvés chez eux, ils étaient en train de faire la patrouille dans tout le quartier en tirant des balles en l’air. »

Billy Kourouma touché à la jambe et un autre touché au niveau du thorax ont tous les deux été transportés d’urgence à l’hôpital régional de Kankan pour recevoir les premiers soins. Dr Yaraboye Koïvogui, chef service des urgences dudit centre hospitalier, explique les circonstances dans lesquelles ils les ont reçus et l’état dans lequel ils sont : « ces deux blessés qui ont été admis dans notre service hier nuit aux environs de 2 heures du matin, l’un a reçu une balle au niveau de la jambe, la balle est rentrée et sortie, le second a été touché au niveau du thorax mais ni son poumon ni son cœur n’a été atteint. Ce malade a été pris en charge directement par l’équipe qui était en place. Ce matin, le traitement continue, on a fait la radiographie pour savoir si des organes vitaux n’ont pas été atteints. Seulement il y a des petits saignements à l’intérieur, on va l’envoyer au bloc. Je peux vous assurer que ces deux malades sont hors de danger. »

Libreopinionguinee Avec Mediaguinee

 

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.